3 min de lecture Info

Handicap : dans le Morbihan, une charte pour faciliter l’accessibilité

REPORTAGE - Yann Jondot, ambassadeur de l’accessibilité des maires bretons, a mis au point une charte qui, grâce à des solutions simples, permet de faciliter l’accessibilité des personnes en situation de handicap.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Handicap : dans le Morbihan, une charte pour faciliter l'accessibilité Crédit Image : Patrice Gabard / RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Marie Gingault

Direction Missiriac, dans le Morbihan, à l’invitation de Yann Jondot, l’ambassadeur de l’accessibilité des maires bretons, nommé aussi "ambassadeur des ambassadeurs de l’accessibilité" en 2018 par Sophie Cluzel, la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées. Privé de l’usage de ses jambes depuis un accident de moto survenu l’année de ses 22 ans, Yann Jondot, l’ancien maire de Langoëlan, une autre commune du Morbihan, propose une charte pour faciliter l’accessibilité avec des solutions simples, pleines de bon sens. 246 maires l’ont déjà signée.

Mais avant cela, les élus sont invités à prendre place eux aussi dans un fauteuil. C’est la méthode Yann Jondot, et RTL l'a testée pour vous. À peine arrivé à Missiriac, un fauteuil roulant attend sur le parking de la mairie. "Cette rampe d’accès vous emmène devant la porte de la mairie et on va voir comment vous vous débrouillez pour ouvrir la porte de la mairie". La méthode Yann Jondot, c’est la démonstration par l’exemple : "Je ne pense pas que l’on puisse parler de la même chose si on ne le vit pas", assure-t-il. 

"La porte, elle s’ouvre dans le mauvais sens, ce n’est pas facile quand même", concède-t-il avant d'ajouter : "on a trouvé une solution, vous n’avez pas remarqué, mais vous aviez une petite sonnette là". Une sonnette qui permet d’obtenir l’aide d’une secrétaire de mairie. "On ne va pas attendre d’avoir des tapis roulants partout, des portes automatiques partout. On met des actions en place qui sont vraiment basées sur une intelligence fonctionnelle, c’est-à-dire que l’on fait confiance à l’humain, on fait confiance à nos élus, on arrive à faire des choses remarquables très rapidement", affirme Yann Jondot. 

Missiriac, commune exemplaire en matière d’accessibilité comme en atteste le A de la charte d’accessibilité collé sur le panneau. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
3 >
Missiriac, commune exemplaire en matière d’accessibilité comme en atteste le A de la charte d’accessibilité collé sur le panneau. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
Se glisser dans un fauteuil pour mieux comprendre de quoi on parle : la méthode par l’exemple de Yann Jondot. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
La maire de Missiriac, Christelle Marcy, présente les 3 niveaux d’accessibilité des communes signataires de la charte. A : réalisé, B : en réalisation et C : en étude. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
1/1

Il faut arrêter d’avoir cette vision du fauteuil comme une petite mort ou un cercueil

Yann Jondot
Partager la citation

Christelle Marcy, la maire de Missiriac a tout de suite adhéré au projet : "Moi, ça m’a plu parce que je me suis dit : en voilà un qui a tout compris, parce que réellement on reste très pragmatique. Tout ça, ça nous éveille, ça nous ouvre, ça nous oblige et ça nous fait travailler". À Missiriac, où tous les trottoirs ont disparu depuis 1980, ce sont aussi des rampes d’accès que les particuliers peuvent retirer à la mairie et un circuit handi-végétal à la découverte des cinq sens, la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher. 

À lire aussi
centenaire
Charente : à la rencontre de Solange, 108 ans et doyenne du slam

"Tout mon corps à partir de la poitrine, je ne le sens pas, si un jour on me dit Yann tu vas sentir le piquant d’une ortie ou le piquant d’une plante, je serai le plus heureux des hommes", souligne-t-il. Et être en fauteuil roulant change également la hauteur de vue, ce qui est bien plus important qu’il n’y parait. "Si je suis debout, je fais un 1,80 m, là on fait à peu près 1,30 m. Les stationnements de voiture, le végétal qui est trop haut, peut créer cette notion d’insécurité", confie-t-il.

À la découverte des cinq sens avec le handi-végétal. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
2 >
À la découverte des cinq sens avec le handi-végétal. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
Le jardin handi-végétal de Missiriac. Crédits : Patrice Gabard / RTL |
1/1

Et il y a un point sur lequel veut insister l'"ambassadeur des ambassadeurs de l’accessibilité", c'est la signalétique. "Le tout c’est de bien anticiper son trajet. Là, vous voyez, on est allé directement à l’endroit parce que c’est signalé, on le sait, mais imaginez on arrive là, on se retrouve devant une marche, il faut refaire demi-tour, une signalétique est vraiment très importante pour savoir où aller", martèle Yann Jondot. "Beaucoup de maires avaient l’impression d’avoir bien réalisé parce qu’au niveau de la loi, ils étaient tout à fait dans les règles. Je les ai mis à traverser un passage piéton avec les 2,5 cm au niveau des margelles, qui sont les 2,5 cm réglementaires, ils se retrouvaient coincés au milieu de la voie parce que de l’autre côté, les 2,5 cm, ils n’arrivaient pas à les monter avec les petites roues du fauteuil", explique-t-il.

Enfin, Yann Jondot veut briser les clichés autour du handicap : "Faut arrêter d’avoir cette vision du fauteuil comme une petite mort ou un cercueil, c’est vraiment un outil super parce que ça nous permet de vivre et après, pouvoir l’utiliser partout, c’est juste le petit truc qui manque, ce petit instant de vie qu’il faut qu’on améliore pour tout le monde et c’est dans l’accessibilité que ça se fera". 

À titre expérimental, quatre lycées du Morbihan proposent aujourd’hui aux élèves qui le désirent de se glisser dans un fauteuil roulant, sous forme de duo avec un autre élève accompagnant. En cas de succès, l’expérience pourrait être étendue à d’autres établissements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Reportage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants