1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grippe aviaire : quatre élevages en quarantaine au Canada
1 min de lecture

Grippe aviaire : quatre élevages en quarantaine au Canada

En Colombie-Britannique, plusieurs cas de grippe H5N2 ont été répertoriés, et quatre élevages ont été placés en quarantaine.

Toutes les volailles des quatre élevages seront euthanasiées dans les prochains jours (illustration).
Toutes les volailles des quatre élevages seront euthanasiées dans les prochains jours (illustration).
Crédit : JERRY LAMPEN / ANP / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Plusieurs cas de grippe aviaire de la souche H5N2 ont été découverts dans deux fermes d'élevage de Colombie-Britannique, ont annoncé les autorités sanitaires canadiennes, qui ajoutent que deux autres élevages de la région ont également été placés en quarantaine.

Mardi 2 décembre, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) avait placé en quarantaine deux élevages de la vallée du Fraser après avoir découvert des volailles mortes. Des tests ont ensuite confirmé ces cas de grippe aviaire dans un élevage d'environ 28.000 dindes à Abbotsford, et dans un élevage de poulets à Chilliwack.

Puis jeudi, deux autres fermes ont été isolées après des cas déclarés de grippe aviaire, avec des animaux provenant de la ferme de Chilliwack. "Les quatre fermes restent en quarantaine pour contrôler la propagation de la maladie", a expliqué le chef vétérinaire de l'ACIA.

Transmission à l'homme : risque faible

"Le virus H5N2 est un sous-type dont on sait qu'il affecte les oiseaux sauvages et domestiques" et qui, en raison, de son caractère hautement pathogène, a un taux de mortalité élevé dans les élevages de volailles, a indiqué l'ACIA.

À lire aussi

Toutes les volailles des quatre élevages en quarantaine seront euthanasiées dans les prochains jours et les exploitants vont être indemnisés dans les meilleurs délais, a indiqué l'organisme sanitaire.

La grippe aviaire de type H5N2 est très faiblement transmissible à l'être humain contrairement au virus H5N1. Cette maladie ne présente "aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits dérivés sont manipulés et cuits correctement", a rassuré l'ACIA. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/