2 min de lecture Santé

Grippe aviaire : ce qu'il faut savoir sur l'épidémie de H5N8

ÉCLAIRAGE - La France est touchée pour la première fois par la souche H5N8 qui n'est pas contagieuse pour l'humain.

Un élevage de canards
Un élevage de canards Crédit : GEORGES GOBET / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

La France a relevé mardi 6 décembre son niveau de risque de grippe aviaire à "élevé" après la découverte de nouveaux cas provoqués par des oiseaux migrateurs. L'ensemble du territoire est concerné après la découverte de foyers d'influenza aviaire H5N8, "hautement pathogène" pour les oiseaux, dans des élevages du Sud-Ouest et de cas dans la faune sauvage dans le Pas-de-Calais et en Haute-Savoie, a annoncé le ministère de l'Agriculture.

Cette épidémie est un nouveau coup dur pour la filière déjà frappée par une épidémie et une suspension de l'élevage au printemps dernier. Cette mesure drastique avait permis de venir à bout du virus, au prix d'une perte de production de 25% pour la filière foie gras et d'un coût global estimé à 500 millions d'euros pour l'ensemble de la filière, qui attend toujours que la France retrouve son statut de pays indemne de la grippe aviaire.

Qu'est-ce que le H5N8 ?

La forme de grippe aviaire qui touche la France est issue du sous-type H5N8 du virus "influenza". En France pour la première fois, elle n'est pas transmissible à l'homme. Elle n'est donc pas à confondre avec la souche H5N1 qui présentait un danger mortel pour l'être humain car elle pouvait provoquer des pneumopathies foudroyantes au milieu des années 2000.

Le H5N8 est particulièrement pathogène pour tous les oiseaux, des canards aux oies en passant par les poules, qu'ils soient sauvages ou non. En cas d'infection, les volailles peuvent mourir en quelques jours.

Quels risques ?

À lire aussi
Un médecin (illustration) santé
Gastro-entérite : les 4 conseils pour échapper à l'épidémie

La grippe aviaire H5N8 n'étant pas transmissible à l'homme, il n'y a donc aucun risque sanitaire pour la consommation. Les canards et autres volailles restent donc consommables. D'ailleurs, le virus ne se transmet pas par voie alimentaire, mais uniquement par voie respiratoire. En ces périodes de fêtes de fin d'année, manger du foie gras ne présente donc aucun problème à ce niveau-là. Cela est valable pour les produits déjà sur le marché ou pour ceux qui vont l'être dans les jours et semaines à venir.

Quelles mesures ?

Par principe de précaution, les règles sanitaires en vigueur prévoient malgré tout d'abattre les espèces contaminées par la grippe aviaire. Les animaux touchés par la souche H5N8, inspectés avant et après leur mort, doivent donc être écartés de la chaîne alimentaire.

Pour faire face à cette épizootie, la France a relevé son risque de grippe aviaire au niveau "élevé" sur l'ensemble du territoire. Cette mesure déclenche de nouveaux dispositifs de biosécurité : obligation de confinement, pose de filets pour éviter les contacts entre oiseaux sauvages et les élevages commerciaux, ou encore interdiction des lâchers de gibiers d'eau à plume dans le cadre de la chasse.

Pourquoi ça revient ?

L'épidémie qui touche la France semble avoir trouvé sa source dans l'est de l'Europe. Début novembre, le ministère de l'Agriculture est alerté de premiers cas découverts chez des oiseaux sauvages en Hongrie, en Pologne, en Allemagne, en Croatie, aux Pays-Bas, au Danemark et également autour du lac de Constance, à la frontière entre la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Animaux Grippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants