1 min de lecture Grand débat

Grand débat : dans le Cantal, on marche à l'envers

REPORTAGE - Dans le Cantal, seulement 2% des salariés disent emprunter les transports en commun pour se rendre au travail. Face à l’érosion de ses ventes, la SNCF a décidé de fermer ses guichets dans le département. Le covoiturage pourrait être une alternative mais il peine à s’imposer.

>
Grand débat : dans le Cantal, on marche à l'envers Crédit Image : Sina Mir / RTL | Crédit Média : Sina Mir / RTL | Durée : | Date :
Sina Mir édité par Thomas Pierre

"C’est le désert. Si vous venez ici c’est qu’il y a bien un sujet non ?" Depuis la fermeture du guichet de la petite gare blanche à l’ardoise noire de Saint-Flour, Alain chauffeur de car depuis 30 ans sur ces routes sinueuses est devenu l’un des rares relais pour les voyageurs du coin. 

"On est la dernière solution et encore on ne peut pas donner les billets jusqu’à Paris. Le maximum que l’on puisse faire c’est Clermont. (...) La solution de la SNCF, c’est internet ou les machines ! Tout le monde n’a pas une carte bleue, tout le monde n’a pas internet, surtout dans ce pays", précise-t-il.


Effectivement malgré le tout-voiture, les chiffres du covoiturage ne sont pas bons dans le  Cantal : 85.000 trajets proposés en 2018 par le leader du secteur, une goûte d’eau dans la région qui va jusqu’à Lyon. 

Pierre Jarlier, le maire radical de Saint Flour, veut donc développer sa plateforme. "Pour qu’elle soit bien connue et bien utilisée la question de la proximité est très importante." Train, bus, covoiturage, tout sera regroupé à la demande via la communauté de 53 communes qu’il préside. 

À lire aussi
Les membres du Conseil économique, social et environnemental le 16 novembre 2010 à Paris écologie
La Convention citoyenne sur le climat "ne doit pas servir d'écran de fumée", dit Élodie Martini-Cousty


La SNCF réfléchit aussi à trouver de nouveaux relais de proximité. Les offices de tourisme de certaines petites communes du département permettent déjà par exemple d’imprimer ou d’acheter un billet.

Gare de Saint Flour dont le guichet a été fermé en novembre Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
6 >
Gare de Saint Flour dont le guichet a été fermé en novembre Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
Gare de Saint Flour dont le guichet a été fermé en novembre Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
Gare de Massiac dont le guichet a été fermé en décembre Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
N 122 entre Saint Flour et Aurillac Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
Gare de Massiac dont le guichet a été fermé en décembre Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
Trajet en CAR TER Massiac - Saint Flour Crédits : Sina Mir / RTL | Date : 07/03/2019
1/1
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat SNCF Déserts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797142228
Grand débat : dans le Cantal, on marche à l'envers
Grand débat : dans le Cantal, on marche à l'envers
REPORTAGE - Dans le Cantal, seulement 2% des salariés disent emprunter les transports en commun pour se rendre au travail. Face à l’érosion de ses ventes, la SNCF a décidé de fermer ses guichets dans le département. Le covoiturage pourrait être une alternative mais il peine à s’imposer.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grand-debat-dans-le-cantal-on-marche-a-l-envers-7797142228
2019-03-07 07:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8OIK0aPqTWJwqg-6W--eFA/330v220-2/online/image/2019/0307/7797142234_gare-de-massiac-dont-le-guichet-a-ete-ferme-en-decembre.jpg