1 min de lecture Industrie

GM&S : la justice valide l'offre de reprise partielle proposée par GMD

L'équipementier automobile creusois va être partiellement racheté par l'entreprise stéphanoise GMD, dont le plan de reprise prévoyait la sauvegarde de 120 emplois sur 277.

Des salariés de GM&S bloquant un site PSA dans l'Allier
Des salariés de GM&S bloquant un site PSA dans l'Allier
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

GM&S racheté, au prix d'une lourde perte de ses effectifs. Le tribunal de commerce de Poitiers s'est dit favorable, ce jeudi 7 septembre, à la reprise du site de La Souterraine du sous-traitant automobile creusois, au terme de longs mois de tractations et de décisions de justice. Le nouvel acquéreur, GMD, était le seul à proposer une offre de reprise, qui permet la sauvegarde de 120 emplois sur les 277 au total. Les représentants salariaux jugent cette décision trop maigre.

Le 2 décembre 2016, l'usine GM&S de La Souterraine dans la Creuse était placée en redressement judiciaire. Au cours des mois suivants, la reprise du site est devenu un dossier épineux de la campagne présidentielle. Emmanuel Macron s'était rendu sur place le 9 juin, un mois après son arrivée à l'Élysée. Il y avait annoncé la création d’une "cellule de crise" pour travailler aux conditions de la reprise.

Malgré la forte mobilisation des salariés et une offre de reprise partielle, le le tribunal avait placé GM&S en liquidation judiciaire le 30 juin, dans l'espoir d'une meilleure proposition pour sauver l'usine. L'activité s'est arrêtée le 21 juillet, date du jugement initial prévu par le tribunal de commerce de Poitiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Industrie Économie Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants