1 min de lecture Santé

Glyphosate : une étude sur 20 ans sème le doute

Une étude publiée le 9 novembre relance la débat sur l'herbicide en affirmant qu'il n'augmente pas le risque de cancer chez les personnes qui l'utilisent.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Glyphosate : une étude sur 20 ans sème le doute Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Martin Planques

Cette étude du Journal of the National Cancer Institute est un petit pavé dans la mare. Après des semaines de débats sur la dangerosité de l'utilisation du glyphosate par les agriculteurs, elle vient remettre en cause le lien entre l'herbicide décrié et le cancer. 

Ce lien avait pourtant été établit par le centre international de recherche sur le cancer (CIRC) qui avait classé le glyphosate comme cancérogène probable pour l'homme. Alors que la Commission européenne doit trancher, le 27 novembre prochain, sur la question du renouvellement ou non de l'autorisation du glyphosate, cette étude peut-elle avoir une influence sur le vote ? 

L'étude est titanesque : elle a été menée par 12 chercheurs américains sur 20 ans. Ils ont suivi 54.251 agriculteursEt sur les 44.932 qui avaient utilisé l'herbicide, 5.779 sont tombés malades. Cependant les chercheurs ont constaté que le nombre de cas de maladie se rapprochait dans tous les groupes et quelque soit l'exposition au glyphosate.

L'étude établit établit un risque concernant la leucémie myéloïde aiguë (ce qui n'avait jamais été affirmé auparavant), elle réfute cependant le lien entre le glyphosate et la formation de lymphomes ou de tumeurs solides.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants