1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Gilets jaunes" : les policiers sur le point de rejoindre le mouvement ?
1 min de lecture

"Gilets jaunes" : les policiers sur le point de rejoindre le mouvement ?

ÉCLAIRAGE - "Gyros bleus" et "acte 1 de la colère des forces de l'ordre" : les policiers prévoient de manifester pour protester contre leurs conditions de travail.

Des policiers lors des manifestations des "gilets jaunes", le 15 décembre 2018 à Paris.
Des policiers lors des manifestations des "gilets jaunes", le 15 décembre 2018 à Paris.
Crédit : Valery HACHE / AFP
Gilets jaunes les policiers sur le point de rejoindre le mouvement
00:01:14

Après les "gilets jaunes", les "gyros bleus" ? Sur les réseaux sociaux, des policiers laissent parler leur colère face à l'absence de mesures en leur faveur de la part du gouvernement. Et des actions se mettent en place. 

Un premier rassemblement devrait avoir lieu ce jeudi 20 décembre à 21h30, sur les Champs-Élysées au niveau de la place Clémenceau, en face du commissariat du VIIIème arrondissement. Une manifestation sans "aucune bannière politique, syndicale, associative", peut-on lire sur le visuel de l’événement.

Pour autant, plusieurs associations de policiers ont relayé cet appel à manifester, notamment Mobilisation des Policiers en Colère (MPC). De son côté, le syndicat Unité SGP a "annoncé solennellement" sur Twitter qu'un "acte 1 de la colère des policiers" était en préparation (en référence aux manifestations hebdomadaires des gilets jaunes depuis un mois). Celui-ci devrait avoir lieu en 2019, mais aucune date précise n'a été communiquée.  

Les policiers ont été particulièrement mobilisés ces dernières semaines pour contenir les manifestations des "gilets jaunes", et des affrontements parfois violents ont eu lieu. Mais "gilets jaunes" et "gyros bleus" pourraient bien agir ensemble cette fois-ci. La porte semble en tous cas ouverte. "Gyros bleus, gilets jaunes ou autres, tout le monde est le bienvenu pour nous soutenir", a déclaré Guillaume Lebeau, vice-président de l'association MPC. 

Un mal-être grandissant dans la profession

À lire aussi

Manque de considération, heures supplémentaires non payées, gel du point d'indice, allongement du délai de carence en cas de maladie, conditions de travail difficiles... Les revendications des policiers sont multiples. 

Et les représentants syndicaux le rappellent : cela fait plusieurs années que les forces de l'ordre tirent la sonnette d'alarme quant au mal-être dans la profession. Au début de l'année, une commission d'enquête parlementaire sur l'état des forces de sécurité intérieure avait été mise en place, après une vague de suicides de policiers en 2017. Les travaux des sénateurs avaient ainsi alerté sur l'état de "fatigue morale et physique [des policiers], au point de ne plus pouvoir remplir leurs missions comme il faut".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/