2 min de lecture Société

"Gilets jaunes" : ce qu'il faut attendre de l'acte 21 ce samedi ?

"Nous serons présents à un haut niveau de mobilisation", a assuré Christophe Castaner avant une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" le 6 avril, et ce alors que le Conseil constitutionnel a censuré l'article phare de la loi anticasseurs.

Une manifestation des "gilets jaunes" à Bordeaux, le samedi 12 janvier 2019
Une manifestation des "gilets jaunes" à Bordeaux, le samedi 12 janvier 2019 Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

De nombreux rassemblement sont prévus à travers la France pour le 21e week-end consécutif de mobilisation des "gilets jaunes", ce 6 avril. Un samedi qui aura une dimension un peu particulière puisque la restitution du grand débat est attendue pour lundi.

Vendredi, Christophe Castaner a "regretté la décision" du Conseil constitutionnel de censurer l'article phare de la loi anticasseurs. Celui-ci prévoyait la possibilité de prononcer des interdictions administratives de manifester contre toute personne présentant une "menace d'une particulière gravité pour l'ordre public".

Le texte n'ayant toujours pas été publié au Journal officiel, les mesures validées jeudi par les "Sages", notamment les fouilles de sacs et de véhicules aux abords des cortèges, ainsi que le délit de dissimulation volontaire du visage, désormais passible d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende, ne s'appliqueront pas ce samedi. "Nous serons présents à un haut niveau de mobilisation", a assuré le ministre de l'Intérieur. 

Interdictions de manifester reconduites

À Paris, le préfet de police Didier Lallement a renouvelé l'arrêté d'interdiction de manifester sur les Champs-Élysées et la place de l'Étoile, ainsi que dans un vaste périmètre comprenant l'Élysée et l'Assemblée nationale.

À lire aussi
Ticket d'Euromillions (illustration) euromillions
Euromillions : les résultats du tirage du vendredi 23 août

Ailleurs, "le droit de manifester, qui est une liberté fondamentale, pourra s'exercer librement", assure la préfecture, mais "tout attroupement donnant lieu à des débordements sera immédiatement dispersé".

Des arrêtés d'interdiction de manifester dans les centres-villes ont également été pris à Auxerre (Yonne), Rouen (Seine-Maritime) et Bourg-en-Bresse (Ain). De plus les rassemblements et manifestation sont interdits sur la place du Capitole à Toulouse (Haute-Garonne)  

Plusieurs défilés à Paris

À Paris, deux manifestations déclarées en préfecture ont été annoncées sur Facebook : l'une, relayée par Eric Drouet, figure du mouvement des "gilets jaunes", doit relier la place de la République à l'esplanade de la Défense, pour dénoncer "l'art de l'optimisation fiscale". La seconde doit partir de la gare Montparnasse, avec pour point de chute le bassin de la Villette, au nord-est de la capitale.

Un autre événement, baptisé "Acte 21, Paris Va Bientôt Trembler!", est organisé et réunit plus de 4.600 personnes "intéressées", mais ni lieu ni horaires précis ne sont indiqués.

Des rassemblements prévus en région

Un appel à un rassemblement national à Rouen a également été lancé, tandis que les femmes "gilets jaunes" sont invitées à se retrouver à Lille habillées en "Mariannes".

Comme chaque week-end, des "gilets jaunes" se sont donné rendez-vous dans plusieurs villes de province dont Lyon, Dijon, Nice, Montpellier, Bordeaux ou encore Toulouse. 
Plus étonnant, une page Facebook annonce une manifestation à Bort-les-Orgues en Corrèze pour protester contre la privatisation de barrages dans la région. Plus de 1.700 personnes se sont déclarées "intéressées" alors que la petite commune ne compte que 2.745 habitants. 

Une "Assemblée des assemblées" à Saint-Nazaire

De vendredi à dimanche, 500 "gilets jaunes" venus de toute la France, selon les organisateurs, sont attendus à la Maison du Peuple à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) où se tient leur seconde "Assemblée des assemblées".

Au programme : groupes de travail et assemblées plénières pour discuter notamment de la "communication interne et externe", de l'attitude "face à la répression" et des "revendications". Fin janvier la première assemblée des Assemblée, organisée à Commercy (Meuse), avait réuni environ 300 personnes représentant 75 groupes locaux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Gilets jaunes Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797373228
"Gilets jaunes" : ce qu'il faut attendre de l'acte 21 ce samedi ?
"Gilets jaunes" : ce qu'il faut attendre de l'acte 21 ce samedi ?
"Nous serons présents à un haut niveau de mobilisation", a assuré Christophe Castaner avant une nouvelle journée de mobilisation des "gilets jaunes" le 6 avril, et ce alors que le Conseil constitutionnel a censuré l'article phare de la loi anticasseurs.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gilets-jaunes-ce-qu-il-faut-attendre-de-l-acte-xxi-ce-samedi-7797373228
2019-04-05 22:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Av7a14RPH9CsMaINsUmtvw/330v220-2/online/image/2019/0329/7797321192_une-manifestation-des-gilets-jaunes-a-bordeaux-le-samedi-12-janvier-2019.jpg