1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Gestion des déchets : y aurait-il des dysfonctionnements dans le tri et le recyclage ?
2 min de lecture

Gestion des déchets : y aurait-il des dysfonctionnements dans le tri et le recyclage ?

REPLAY - Nicolas Garnier, délégué général de l'Association nationale des collectivités pour la gestion des déchets, et Eric Brac de La Perrière, directeur général d'Eco-Emballages, ont commenté les lacunes de l'organisation du tri et du recyclage des déchets en France.

Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Vincent Parizot et Christelle Rebiere
Crédit : Elodie Grégoire
Gestion des déchets : y aurait-il des dysfonctionnements dans le tri et le recyclage ?
12:14
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Une étude réalisée par UFC-Que Choisir a révélé que la politique de recyclage des déchets est "désastreuse" en France. Selon l'association de consommateurs, il y a "une urgence économique et écologique" à revoir dans l'organisation du tri et du recyclage des déchets ménagers. L'étude a démontré que seuls 23% des déchets sont recyclés et le principe du pollueur-payeur "peine à devenir une réalité". Pourquoi le tri sélectif ne fonctionne pas bien en France ?

Pour Nicolas Garnier, en réalité il y 40% de déchets recyclables en France. Les 23% annoncés dans l'analyse de UFC correspond au recyclage des matériaux plastiques, verres : "Si on rajoute la partie qui est compostable (déchets de cuisine et de jardin), en réalité le pays est à 40% de recyclage. Il y a plus d'un tiers dans notre poubelle qui ne se recyclent pas". 

Selon le délégué général de l'Association nationale des collectivités pour la gestion des déchets, pour pallier à cette situation, les entreprises émettrices de biens de consommation devraient prendre en compte la fin de vie de leurs produits et leur recyclabilité.

Il est temps de créer un signal prix sur les produits qui ne se recyclent pour une vraie prise de conscience.

Nicolas Garnier, délégué général de l'Association nationale des collectivités pour la gestion des déchets

Eric Brac de La Perrière, directeur général d'Eco-Emballages, a tenu à préciser que les différents produits ne se recyclent pas de la même manière et que chacun d'eux doit nécessairement comporter une consigne de tri explicite. 

Un jouet, un instrument de cuisine, un emballage, un meuble, une voiture ou un matelas, sont fabriqués avec des matériaux de natures différentes. Il est normal qu'il y ait une consigne de tri pour chacun de ces instruments ou ces objets.

Eric Brac de La Perrière, directeur général d'Eco-Emballages
À lire aussi

Selon Eric Brac de La Perrière, le logo vert visible sur les produits indique qu'une entreprise de recyclage a contribué à son recyclage. Une autre consigne doit donc être mentionnée pour faire connaître aux usagers si cet objet est recyclable ou non. 

Le point vert sur les produits signale qu'une entreprise a payé pour son recyclage mais il n'indique pas qu'il est recyclable.

Eric Brac de La Perrière, directeur général d'Eco-Emballages
RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/