4 min de lecture George Clooney

George Clooney "un peu nerveux" avant l'arrivée de ses jumeaux

Le comédien américain recevra un César d'honneur le 24 février à Paris.

BEGOT 245300 La Revue de Presse Amandine Begot
>
George Clooney "un peu nerveux" avant l'arrivée de ses jumeaux Crédit Image : ALBERTO PIZZOLI / AFP | Crédit Média : Marie Guerrier | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier Journaliste RTL

Ce matin, on se raccroche aux branches. Tout tenter pour sortir d'une mauvaise situation. "J'étais tellement écœuré par l'élection de Trump que j'ai passé un mois sans regarder la télé". c'est George Clooney qui parle ainsi dans un entretien accordé à Paris Match. "Maintenant, dit l'acteur démocrate, il faut relever nos manches et se mettre au travail." Il analyse la défaite d'Hillary Clinton. "La communication des démocrates n'a jamais été bonne. À force d'entendre Trump répéter que Hillary était un escroc, les gens ont fini par le croire. Les Républicains sont plus directs et meilleurs dans le débat", dit Clooney qui ajoute : "À vouloir ménager la chèvre et le chou, Hillary ne s'est jamais bien défendue".

Êtes-vous inquiet ? "Quand les États-Unis échouent, le monde est en danger mais je reste optimiste. L'Amérique a fait des erreurs et a toujours su les réparer. Les démocrates doivent trouver d'ici à deux ans un candidat brillant qui galvanise les électeurs". "Vous ?", demande le journaliste de Match. "Ce n'est pas à l'ordre du jour", répond George Clooney. Certains pourtant voudraient déjà le voir comme l'homme providentiel.

Mais pour l'instant, la star évoque le nouveau rôle de sa vie : celui de père de jumeaux à naître. Il dit qu'il y pense 24 heures sur 24, partagé entre angoisse et bonheur. Demain soir George Clooney recevra un césar d'honneur à Paris.

À lire aussi
Des bouteilles de tequila (illustration) économie
Du business juteux de la tequila

Emmanuel Macron en Jeanne d'Arc

Emmanuel Macron est-il l'homme providentiel ? L'hebdomadaire La Vie pose la question. Sur la une, le candidat d'En Marche regarde droit l’objectif en renouant sa cravate. Qu'est-ce qu'un homme providentiel ? Un personnage qui ne s'impose pas au peuple, mais que le peuple impose. Cette figure de l'homme providentiel se réveille quand l'incertitude de la situation est majeure.

"À son crédit, Emmanuel Macron avec son physique de jeune premier bénéficie d'un pouvoir naturel de séduction", écrit La Vie. "Et son dynamisme est sans aucun doute au cœur de son pouvoir d'attraction". Il a un côté "habité" et sa femme, Brigitte, aurait même confié sur le ton de l'humour : "Ce n'est pas marrant de vivre avec Jeanne d'Arc". L'homme providentiel s'incarne dans le courage, une figure de héros qui va contre le courant dominant, mais qui a le sens des réalités.

"Les Français se raccrochent à cette idée de l'homme providentiel, une vieille espérance française, toujours déçue, mais toujours vivante", dit l'historien Patrice Gueniffey. "Des gens montent très haut dans les sondages avant les élections mais au moment des suffrages, le clivage droite gauche reprend le dessus. En acceptant l'alliance proposer par François Bayrou, Emmanuel macron veut justement mettre fin à certain clivage".

"Coup de Pau pour Macron"

Tous les éditorialistes ce matin décortiquent cette alliance. "Coup de Pau pour Macron", titre Libération. Pau comme la ville de Bayrou. Ils sont nombreux à voir la belle opportunité pour Emmanuel Macron. "Il trouve le moyen de relancer une campagne qui commençait à patiner. Il engrange un soutien de poids et écarte un concurrent dangereux", écrit Grégoire Biseau, dans Libé
 
Ce "ralliement offre indéniablement une relance bienvenue à la campagne de l'ancien ministre de l'Économie, qui connaissait un sérieux trou d'air, dans les sondages", pour Dominique Garraud, de la Charente Libre. "Mais l'effet Bayrou sera-t-il aussi positif qu'espéré ?"  se demande Donat Vidal Revel dans Le Parisien/Aujourd'hui en France. "Sur le papier, dit l'éditorialiste, l'alliance de l'expérience et de l'énergie est séduisante." Mais il rappelle que Bayrou est honni par une grande partie de la droite et méprisé par une grande partie de la gauche, que son duo annoncé avec Alain Juppé a coûté cher à ce dernier lors de la primaire de la droite.

Le vétérinaire devenu maire

Télérama poursuit ses chroniques françaises avec les élus de terrain dans la France profonde. Cette semaine : un vétéri-maire. Vous avez saisi la contraction, un vétérinaire devenu maire de la commune de Morez : 5500 administrés. Laurent Petit se bat sur tous les fronts : l'emploi, la culture, l'image de sa ville. C'est très instructif. Parmi les premières mesures qu'il a prise : faire abattre des centaines de sapins qui plongeait la commune dans une ombre oppressante au fond de la vallée. Il a rendu la lumière du soleil à Morez et des hectares de pâtures alentour et tout le bois a été vendu ou utilisé.

Un coup de maître. Pourtant, ça partait mal, même son épouse était récalcitrante. "Quand les tronçonneuses sont arrivées, ça a fait un boucan d'enfer et les arbres tombaient partout, il y avait un côté fin du monde et des gens qui pleuraient. 'Touchez pas à nos sapins, la nature c'est sacré'", explique-t-elle. "Je me suis demandée si mon mari ne faisait pas une erreur."

Deux ans plus tard, l'abattage des arbres fait l'unanimité dans le bourg. Laurent Petit sourit, les sapins le travaillaient depuis des années. "De la rocade routière qui surplombe la commune, les gens filant vers la station de ski des Rousses ne nous voyaient même pas", dit-il. "Comment voulez-vous êtes fiers si on ne vous voit pas ?"

La rédaction vous recommande
Lire la suite
George Clooney États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787383802
George Clooney "un peu nerveux" avant l'arrivée de ses jumeaux
George Clooney "un peu nerveux" avant l'arrivée de ses jumeaux
Le comédien américain recevra un César d'honneur le 24 février à Paris.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/george-clooney-un-peu-nerveux-avant-l-arrivee-de-ses-jumeaux-7787383802
2017-02-23 11:00:48
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7LVfiJAHpHKdq7iM0dtRAw/330v220-2/online/image/2016/0512/7783208337_000-ak06j.jpg