1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fusillade à Charlie Hebdo : des interventions menées à Reims et Charleville-Mézières
2 min de lecture

Fusillade à Charlie Hebdo : des interventions menées à Reims et Charleville-Mézières

Des opérations ont été menées par le Raid et le GIPN dans la nuit de mercredi à jeudi à Reims et à Charleville-Mézières.

Le RAID en intervention à Charleville Mezières après la fusillade de Charlie Hebdo
Le RAID en intervention à Charleville Mezières après la fusillade de Charlie Hebdo
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le Raid et le GIPN d sont intervenus ans la nuit de mercredi à jeudi à Reims et à Charleville-Mézières, dans le cadre de l'enquête sur l'attentat contre Charlie Hebdo. Une vingtaine de policiers du Raid lourdement armés ont pénétré peu après minuit dans un immeuble du quartier Croix-Rouge de Reims, et en sont ressortis une dizaine de minutes plus tard.

Des hommes de la police scientifique en combinaisons blanches leur ont succédé, pour effectuer des relevés et prendre des photos, derrière des rideaux blancs, au premier étage de l'immeuble.

La porte de l'appartement perquisitionné dans le quartier Croix-Rouge de Reims
La porte de l'appartement perquisitionné dans le quartier Croix-Rouge de Reims
Crédit : Dimitri Rahmelow / RTL

Plusieurs secteurs perquisitionnés

L'opération se déroulait dans une ambiance surréaliste, des dizaines de badauds de tous âges s'étant rassemblés devant l'immeuble et prenant des photos de la scène. Deux perquisitions simultanées ont eu lieu dans d'autres secteurs du quartier.

"Tuer des gens, c'est pas l'Islam. Si les coupables sont du quartier, il faut que les flics fassent leur travail", a confié Hakim, 34 ans, l'un des habitants venus assister à la première intervention citée. Un officier du Raid avaient annoncé vers 23h00 le lancement imminent d'une opération à Reims, en observant que le résultat en était incertain. Les policiers "vont partir en opération", avait déclaré l'officier.

Des interventions de vérification

À lire aussi

Une bonne vingtaine de véhicules de police avaient ensuite quitté une caserne de CRS où ils s'étaient regroupés pour se rendre dans le quartier. Les opérations à Reims tenaient plus de "perquisitions et de vérifications" de lieux rattachés aux suspects, que d'une opération visant à des interpellations.

Des policiers ont aussi mené mercredi des perquisitions à Strasbourg et dans plusieurs villes de la région parisienne. Ces opérations n'avaient donné lieu à aucune interpellation en fin de soirée.

A Charleville-Mézières, une vingtaine de voitures banalisées transportant des hommes en cagoule, certains avec l'écusson du GIPN sur leur blouson, ont pénétré dans le parking du commissariat central entre 00H15 et 01H15. L'opération dans la préfecture des Ardennes semblait terminée, les hommes étant en train de ranger leur matériel.

"Trois criminels" sont "à l'origine" de l'attaque contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, avait déclaré le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, à l'issue d'une réunion de crise à l'Élysée.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/