1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fichage des élèves musulmans à Béziers : les associations musulmanes dans la rue
1 min de lecture

Fichage des élèves musulmans à Béziers : les associations musulmanes dans la rue

Entre 600 et 1.000 personnes ont manifesté ce vendredi à Béziers contre les propos du maire Robert Ménard.

Manifestation le fichage des élèves musulmans à Béziers, le 8 mai 2015.
Manifestation le fichage des élèves musulmans à Béziers, le 8 mai 2015.
Crédit : PASCAL GUYOT / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Ce vendredi 8 mai, quelque 600 personnes selon la police, plus d'un millier selon les organisateurs, ont répondu à l'appel de plusieurs associations musulmanes locales et du Conseil français du culte musulman (CFCM) en manifestant dans les rues de Béziers. Ils protestaient contre les propos du maire de la ville Robert Ménard qui, lundi soir dans l'émission "Mots Croisés",lançait qu'il y avait "64,6%" d'élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de Béziers" , un chiffre, disait-il alors, obtenu grâce aux prénoms des élèves.

Sur des pancartes on pouvait lire ainsi "Fiche-moi la paix", "Je m'appelle Robert, je suis musulman" ou encore "Je suis Français, Biterrois et citoyen". "Nos parents sont venus crever pour la liberté en 40 sur le sol de France. Aujourd'hui nous n'avons pas à baisser la tête. Nous sommes des Français à part entière et non des Français à part", a déclaré lors d'une prise de parole Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie, membre du Bureau du CFCM.

Ficher des Français de confession musulmane rappelle un triste épisode de notre histoire,

Abdallah Zekri, président de l'Observatoire national contre l'islamophobie

"Ficher des Français de confession musulmane rappelle un triste épisode de notre histoire, il ne reste plus à Robert Ménard qu'à nous mettre des étoiles vertes sur la poitrine. Non ! Nous les Bougnoules, on vous dit ça suffit ! Arrêtez de faire des différences entre les Biterrois", a-t-il ajouté. "Je ne veux pas que les musulmans se fassent insulter comme cela. Pour avoir la liberté, il faut la fraternité et pour avoir l'égalité nous allons nous défendre", a déclaré pour sa part Driss El Moudni, responsable du CRCM Languedoc Roussillon.

Devant la mairie, la foule a entonné la Marseillaise, avant de rejoindre la sous-préfecture où les manifestants se sont dispersés. Samedi, la secrétaire d’État chargée du commerce, Carole Delga, participera à 10h30 à Béziers à une autre manifestation organisée devant le monument Jean-Moulin, par les partis de gauche, les syndicats et les associations.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/