1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fêtes de Bayonne : le témoignage d'un spectateur encorné par un taureau lors de la corrida
1 min de lecture

Fêtes de Bayonne : le témoignage d'un spectateur encorné par un taureau lors de la corrida

DOCUMENT RTL - Le taureau a quitté la piste prévue pour les Fêtes de Bayonne et foncé dans la foule, faisant 2 blessés.

Un taureau lors d'une féria (illustration)
Un taureau lors d'une féria (illustration)
Crédit : JOSEP LAGO / AFP
Fêtes de Bayonne : le témoignage d'un spectateur encorné par un taureau lors de la corrida
01:26
Denis Granjou & Valentin Chatelier

Tous les ans, ils sont près d'un million à débarquer dans le Pays Basque pour profiter des corridas et s'enivrer lors des traditionnelles Fêtes de Bayonne. L'édition 2015, qui s'est tenue du 29 juillet au 2 août, n'a pas dérogé à la règle. Mais elle aurait pu virer à la catastrophe pour Dominique Perron, blessé par un taureau lors de la traditionnelle corrida qui s'est tenue dans les arènes de la ville le soir du dimanche 2 août. Il témoigne au micro de RTL.

Dès son entrée en piste, l'animal a sauté la barrière de planches qui le sépare de la foule et a foncé dans le public. "Il pesait 600 kg et il était beaucoup plus fort que moi, avec des cornes monstrueuses. Je l'ai vu arriver, je l'ai surtout entendu", s'est-il rappelé. Et la rencontre avec le taureau l'a beaucoup surpris. "À vrai dire j'ai été un peu pétrifié quand je l'ai vu sauter. Là, j'aurais dû sauter et je suis resté un peu tétanisé", résume Dominique Perron.

Il a foncé sur moi pour me tuer, c'est évident

Dominique Perron

"Il m'a vu et il m'a foncé dessus. Là il a foncé sur moi pour me tuer, c'est évident, au même titre qu'il avait foncé sur le photographe pour l'encorner", explique-t-il, sachant pertinemment qu'il était tout près d'y rester. 

"À 10-15 centimètres plus haut, je suis déchiqueté, c'est sûr. J'ai eu une chance inouïe, c'est qu'il m'a pris le bas des jambes, j'ai fait un vol plané. Je n'ai que les jambes d’abîmées et en réalité c'est rien parce que j'aurais pu mourir 10 fois". Le fêtard devrait se rappeler longtemps de cette expérience. "Je l'ai en tête, de le voir arriver ce monstre de 600 kg. Et surtout le bruit que ça fait. C'est comme si vous preniez un autobus en pleine figure".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/