1 min de lecture Économie

Française des Jeux : comment acheter des actions ?

La privatisation de la Française des Jeux est lancée ce jeudi 7 novembre. Quelles conditions faut-il remplir pour acheter des actions ?

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Française des Jeux : comment acheter des actions ? Crédit Image : AFP / LIONEL BONAVENTURE | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio édité par Marie Zafimehy

Un jackpot à 1 milliard d'euros au moins pour l'État. La privatisation de la Française des Jeux (FDJ) est lancée ce jeudi 7 novembre : chacun et chacune peut désormais se procurer des actions pour un prix compris entre 16,50 et 19,90 euros l'unité.

Cette privatisation de l'entreprise a été autorisée par le vote de la loi Pacte en avril dernier. "Actuellement, l'État possède 72 % de la FDJ", explique Bruno Le Maire dans un entretien accordé au Parisien. "Il va en garder 20% car cela nous permettra de continuer à peser sur la gouvernance et les choix stratégiques, poursuit-il. Nous allons donc céder 52%." 

C'est donc plus de la moitié du capital de la Française des Jeux qui est proposé à l'achat aux institutions, entreprises mais aussi aux particuliers. Pour ces derniers, la souscription est ouverte jusqu'au mardi 19 novembre 20 heures. Mais attention, il faut remplir certaines conditions.

Il faut d'abord posséder ou ouvrir un compte titre, pour boursicoter à court terme pendant moins de cinq ans, ou un plan d'épargne en actions (PEA), pour investir à plus long terme. Sans ces deux moyens de placement, impossible d'entrer au capital de la FDJ.

Des avantages incitatifs

À lire aussi
montage photos égalité hommes-femmes
Forbes : qui sont les femmes les plus puissantes de la planète ?

Pour rendre malgré tout ces actions plus attractives aux particuliers, l'État et la FDJ ont mis en place des avantages. D'abord, une décote de 2% pour toute action achetée et ensuite, une action gratuite pour dix actions achetées dès lors que l'acheteur s'engage sur dix-huit mois. 

Par ailleurs, un seuil minimal et un seul maximal ont été fixés : il faut acheter au moins 200 euros d'actions, et ne pas dépasser le montant de 5.000 euros. Pour les salariés de la Française des Jeux, ce seuil s'élève à 7.000 euros. Ils auront également la priorité pour l'achat des titres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Française des jeux Privatisation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants