1 min de lecture Prisonniers islamistes

Faut-il regrouper les détenus islamistes pour lutter contre la radicalisation en prison ?

REPLAY - Sébastien Pietrasanta, député PS des Hauts-de-Seine, rapporteur de la loi sur le terrorisme, et Dounia Bouzar, directrice du centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam, ont commenté les conclusions d'un rapport dévoilées par la contrôleure générale sur le regroupement des détenus radicalisés en prison.

>
Faut-il regrouper les détenus islamistes pour lutter contre la radicalisation en prison ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Durée : | Date :
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière et Vincent Parizot

Après les attentats de Paris en janvier, le Premier ministre Manuel Valls avait annoncé sa décision de regrouper les détenus islamistes dans un même quartier pour lutter contre la radicalisation en prison. Cependant, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, s'est dit "défavorable" à cette mesure dans un rapport dévoilé ce mardi. Elle a estimé que cet isolement présente un caractère "potentiellement dangereux". 

Notons que ce regroupement des détenus radicalisés est déjà expérimenté à la prison de Fresnes, en région parisienne, depuis plusieurs mois.

Sébastien Pietrasanta, député PS des Hauts-de-Seine, rapporteur de la loi sur le terrorisme, qui s'est rendu à la prison de Fresnes en décembre dernier, a constaté une volonté du directeur de la maison d'arrêt d’éviter le prosélytisme auprès des autres détenus. Malgré cette bonne volonté, il reste ambigu sur l’efficacité de la méthode car selon lui les prosélytes courent un risque d'être regroupés avec les prisonniers sous influence. 

L'objectif de regrouper peut être très intéressant, mais il faut éviter de regrouper les prosélytes avec les personnes influencées.

Sébastien Pietrasanta, député PS des Hauts-de-Seine, rapporteur de la loi sur le terrorisme
Partager la citation

Dounia Bouzar, directrice du centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam, a estimé que cette mesure ne fera qu'accentuer un peu plus le degrés de radicalisation des détenus. Selon elle, cet isolement sera synonyme d'un nouveau sentiment de persécution qui attisera davantage la haine des prisonniers déjà sous influence.

C'est la fusion au sein du groupe qui va encore plus leur donner de la force pour renforcer cette grille de paranoïa.

Dounia Bouzar, directrice du centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Prisonniers islamistes Islamiste Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants