2 min de lecture Justice française

Essonne : l'éternel mystère des quatre cadavres de la nationale 20

PODCAST - Un coup de chapeau de "L’heure du crime" au journaliste Jean-Marie Pontault qui a "confessé" 22 grands flics de la PJ à qui il a demandé de raconter « L’affaire de leur vie ». A ses côtés, Gilles Leclair évoque les mystères de la nationale 20, quatre jeunes femmes assassinées dans les années 80, dont le meurtrier n’a jamais été puni.

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Les quatre cadavres de la Nationale 20 Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Jacques Pradel | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel édité par Amandine Lemaire

A la Une de l’heure du crime, une série de 4 meurtres de jeunes femmes, retrouvées dans la région parisienne, non loin de la nationale 20, entre 1980 et 1983. Les victimes étaient nues, leurs vêtements avaient disparu. Toutes ont été étranglées mais pas violées. Elles avaient vraisemblablement été tuées ailleurs, puis transportées ensuite sur les lieux où on les a découvert par hasard.  

Plusieurs générations d’enquêteurs de la PJ de Versailles ont travaillé sur ces 4 affaires non résolues pendant des années. Parmi ceux-ci, le commissaire Gilles Leclair qui était à l’époque adjoint de la brigade criminelle de la PJ de Versailles depuis deux ans. Il nous racontera les moyens mis en œuvre, les hypothèses envisagées par les enquêteurs et les pistes suivies, comme celle d’Emile Louis ou de Michel Fourniret qui n’ont finalement rien donné. Pas de témoins, des traces insuffisantes pour confondre l’auteur de ces quatre meurtres mystérieux. 

En 2009 enfin, les progrès de la police scientifique permettent enfin un espoir, celui de faire "parler" une pièce à conviction, un scellé qui n’a pas été détruit comme les autres ! Il s’agit d’un mouchoir souillé de sperme, retrouvé sur une des scènes de crime.  La chance bascule alors du côté des enquêteurs. Un profil génétique, un ADN est isolé. On le compare à tous les profils contenus dans le fichier des empreintes génétiques qui a été crée entre temps. Et ça matche ! On identifie un homme qui confirme connaître les lieux et même avait fréquenté dans le passé un bar où l’une des victimes avait passé sa dernière soirée ! Mais Gilles Leclair nous dira pourquoi l’auteur présumé n’a jamais pu être confondu finalement par la Justice. 

Nos invités

Jean-Marie Pontault, journaliste, qui a longtemps dirigé les services investigation du Point et de l’Express, auteur du livre "L’affaire de leur vie". Pour la première fois 22 patrons de la PJ raconte « l’affaire » de leur vie, celle qui leur reste sur le cœur.
Gilles Leclair, était à l’époque des faits adjoint à la brigade criminelle de Versailles. 
Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice française Crime Mystère
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants