1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Espagne : fatiguée par les polémiques stériles, la maire de Barcelone quitte Twitter
2 min de lecture

Espagne : fatiguée par les polémiques stériles, la maire de Barcelone quitte Twitter

Ada Colau estime qu'il est préférable de s'éloigner du réseau social pour faire de "la bonne politique" plutôt que de perdre son temps et son énergie dans des polémiques en ligne.

Ada Colau, la maire de Barcelone.
Ada Colau, la maire de Barcelone.
Crédit : JORGE GUERRERO / AFP
Louis Chahuneau

C'est un acte fort et qui fera certainement réfléchir d'autres décideurs politiques. La maire de Barcelone, Ada Colau, a décidé dimanche 11 avril de quitter Twitter pour "faire de la bonne politique". Réelue en juin 2019 à la tête de la liste "Barcelone ensemble" qui regroupe plusieurs partis de gauche, dont Podemos, la maire a expliqué sa décision dans un long message publié sur Twitter, où elle cumule près d'un million d'abonnés.

"Si soudainement tu ne fais pas un tweet d'un sujet polémique, quelqu'un sort pour dire que tu es très silencieuse, [que] c'est une honte que tu n'aies rien dit à propos de ça ou de ça", raconte-elle. Elle ajoute : "On sait que le réseau a été rempli de faux profils anonymes qui intoxiquent et incitent à la haine. Beaucoup d'entre eux même [ont été] achetés avec de l'argent (bots) par l'extrême droite."
Ada Colau regrette notamment la manière dont a tourné l'algorithme de Twitter qui "surreprésente les polémiques et les discours haineux, il finit par vous convaincre que l'humanité est mauvaise, méfiante, égoïste."

La maire de Barcelone de 47 ans estime aussi qu'en tant de crise sanitaire, ces polémiques ne peuvent que contribuer à fracturer l'opinion publique : "Il faut s'éloigner le plus possible du bruit et de la confrontation stérile. Je pense qu'il faut contrecarrer des différences politiques de fond, elles existent et c'est sain, mais sans générer plus de bruit inutile à une citoyenneté déjà épuisée par une longue pandémie."

Ada Colau termine sur une note positive : "Après quelques semaines hors Twitter, j'ai constaté que non seulement je n'ai rien raté : j'ai plus confiance en l'humanité, je vois plus ce qui nous lie que ce qui nous sépare, et j'ai passé plus de temps à lire, penser et écouter directement aux gens, pas à travers un tweet, mais à parler."

À lire aussi

En France, plusieurs personnalités politiques ou publiques ont également quitté le réseau social pour des raisons similaires, comme Matt Pokora, Karine Le Marchand, Michel Cymes ou encore Caroline de Haas... qui a cependant fini pas revenir.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/