1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Enquête sur le MoDem : "C’est un sentiment de gâchis", confie Bennahmias
1 min de lecture

Enquête sur le MoDem : "C’est un sentiment de gâchis", confie Bennahmias

INVITÉ RTL - Le président du Front démocrate a réagi à l'annonce de la démission des trois ministres centristes mercredi 21 juin.

jean-Luc Bennahmias à Paris le 2 décembre 2016.
jean-Luc Bennahmias à Paris le 2 décembre 2016.
Crédit : Sipa
Enquête sur le MoDem : Jean-Luc Bennahmias pense avoir "respecté les règles"
04:12
Vincent Parizot & Christelle Rebière & La rédaction numérique de RTL

Après Sylvie Goulard, ce sont François Bayrou et Marielle de Sarnez qui ont annoncé renoncer à faire partie du futur gouvernement. Les trois ministres centristes ont finalement cédé sous la pression de l'opinion après qu'une enquête a été ouverte sur le fonctionnement du MoDem. Une enquête préliminaire déclenchée vendredi 9 juin par le parquet de Paris à la suite de soupçons sur l'emploi d'assistants d'élus MoDem rémunérés notamment par le Parlement européen.

Également mis en cause dans cette affaire lorsqu'il était eurodéputé MoDem entre 2009 et 2014, Jean-Luc Bennahmias a fait part de ses regrets sur RTL devant la pression qui a poussé les trois ministres centristes à renoncer à une participation au gouvernement : "Est-ce qu'on est toujours obligé d'avoir cette politique de soupçons par rapport aux hommes et aux femmes politiques, par rapport à une affaire qui est très loin d'être prouvée ?" "Restera à prouver que tout ce qui s’est passé autour du MoDem dans ces emplois à temps partiel, en tout cas les miens sont des emplois qui ne seraient pas réguliers dans le cadre des structures européennes telles qu’elles se composent", a poursuivi le président du Front démocrate, "je pense aussi que ça sera le cas des autres salariés et de la direction du MoDem d’aujourd’hui. Il me semble que la façon dont la structure avait été mise en place respecte les règles, je dis bien, il me semble."

Il souligne cependant que, quelle que soit la composition du futur gouvernement, le MoDem pourra continuer à peser sur la vie politique grâce à ses 42 députés élus dimanche 18 juin. "C’est un sentiment extérieur de gâchis par rapport à des amis qui avaient relativement réussi dans la période, ce n’était pas écrit dessus que le MoDem auquel j’ai participé à sa fondation, ait une réussite aussi forte que celle-là", précise-t-il toutefois.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/