1 min de lecture Attentats à Paris

EN IMAGES - Attentats à Paris : hommages et émotion partout en France

EN IMAGES - À Paris et dans le reste de la France, de nombreuses personnes ont tenu à rendre hommage aux victimes des attentats à Paris.

Rue de Charonne, de nombreuses personnes ont rendu hommage aux victimes Crédits : JOEL SAGET / AFP | Date : 14/11/2015
15 >
Rue de Charonne, de nombreuses personnes ont rendu hommage aux victimes Crédits : JOEL SAGET / AFP | Date : 14/11/2015
Une rose placé dans un impact de balles rue de Charonne Crédits : LOIC VENANCE / AFP | Date : 14/11/2015
Rue de Charonne, où les bougies continuent de brûler Crédits : LOIC VENANCE / AFP | Date : 14/11/2015
Devant le Bataclan, où au moins 82 personnes sont décédées Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 14/11/2015
De nombreux Parisiens et touristes se sont rendus devant le Bataclan Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 14/11/2015
Le groupe irlandais U2 rend hommage aux victimes devant le Bataclan Crédits : FRANCK FIFE / AFP | Date : 14/11/2015
Place de la République à Paris, nouveau théâtre d'un rassemblement solidaire Crédits : JOEL SAGET / AFP | Date : 14/11/2015
De nombreux Parisiens et touristes se sont réunis sur la place de la République Crédits : JOEL SAGET / AFP | Date : 14/11/2015
Moment de recueillement pour cet homme place de la République Crédits : FLORIAN DAVID / AFP | Date : 14/11/2015
Les messages se multiplient dans Paris Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Date : 14/11/2015
Place des Terreaux, à Lyon, les hommages sont nombreux Crédits : JEFF PACHOUD / AFP | Date : 14/11/2015
Place des Terreaux, à Lyon, les hommages sont nombreux Crédits : JEFF PACHOUD / AFP | Date : 14/11/2015
Même constat à Strasbourg qui affirme "Je suis Paris" Crédits : FREDERICK FLORIN / AFP | Date : 14/11/2015
À Bordeaux, quelques bougies et fleurs en hommage aux victimes Crédits : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Date : 15/11/2015
À Montpellier, place de la Comédie, les manifestants veulent rester "unis" Crédits : PASCAL GUYOT / AFP | Date : 14/11/2015
1/1
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Si la mairie de Paris a demandé à limiter ses déplacements et éviter tout rassemblement après les attaques survenues à Paris et à Saint-Denis, l'émotion a été plus forte. Rue de Charonne, devant le Bataclan, ou encore place de la République, des centaines de Parisiens et touristes se sont réunis pour rendre hommage aux 129 personnes décédées lors de ces attentats survenus simultanément dans différents quartiers de Paris et aux abords du Stade de France. 

À l'étranger, les plus grands monuments se sont parés des couleurs françaises à l'instar du Corcovado à Rio de Janeiro, de l'opéra de Sydney ou encore du nouveau World Trade Center à New York. À Paris, les personnes se sont réunies, malgré l'état d'urgence décrété qui interdit formellement tous les rassemblements sur la voie publique, apportant bougies et bouquets de fleurs devant des monuments symboliques de ces nouvelles attaques dix mois après les attentats perpétrés par les frères Kouachi et Amedy Coulibaly les 7, 8 et 9 janvier. 

Un moyen d'apporter un peu de lumière dans une ville aujourd'hui meurtrie par les attaques terroristes. Et alors que le concert des Eagles Of Death Metal n'a pu aller à son terme vendredi 13 novembre, un homme a voulu remettre la musique au goût du jour. Comme un rayon d'espoir, spontané et inattendu, un inconnu a installé son piano mobile à proximité de la célèbre salle parisienne pour interpréter Imagine, de John Lennon

Un élan de solidarité aperçu partout en France. Lyon, Bordeaux, Montpellier, Strasbourg, Lille... Des milliers de personnes sont descendues dans les rues de France pour rendre hommage aux 129 victimes de ces attentats, ainsi qu'aux 352 blessés

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Attentat Attentats
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants