5 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : une minute de silence sera observée lundi à 12h00

Un homme seul a tué au moins 84 personnes jeudi 14 juillet en fonçant avec son camion sur une foule venue voir le feu d'artifice tiré à l'occasion de la fête nationale.

À Nice, un mémorial a été installé à proximité du lieu de l'attentat. Des messages et des fleurs y ont été déposés.
À Nice, un mémorial a été installé à proximité du lieu de l'attentat. Des messages et des fleurs y ont été déposés. Crédit : AFP / Boris Horvat
Micro RTL
La rédaction de RTL et James Abbott

La France sous le choc après avoir à nouveau été frappée par le terrorisme. Un forcené a foncé dans la foule massée jeudi soir sur la fameuse promenade des Anglais, où 30.000 personnes étaient rassemblées pour assister au feu d'artifice des célébrations du 14 juillet. Il a écrasé et tué au moins 84 personnes, alors qu'une cinquantaine de personnes sont dans un état d'urgence absolue, "entre la vie et la mort", selon le président de la République François Hollande. 10 enfants et adolescents figurent parmi les victimes.

Le procureur de la République, François Molins, a précisé que l'enquête n'en était qu'à ses débuts mais que l'auteur des faits, neutralisé par les forces de l'ordre au moment de l'attaque et retrouvé mort dans le camion, a été identifié. Il s'agit de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, un Tunisien connu des services de police pour des faits de violence, mais inconnu des services de renseignements pour quelconque fait de radicalisation. L'attentat n'a pas été revendiqué, mais "correspond aux appels aux meurtres" des groupes jihadistes, selon François Molins.

>> Ce que l'on sait de l'attentat perpétré à Nice
>> Le récit d'une soirée d'horreur à Nice

Suivez l'évolution de la situation minute par minute

00h40 - Une minute de silence sera observée lundi à 12h00 dans le pays en hommage aux victimes, selon des sources gouvernementales et parlementaires. Cela s'ajoute au trois jours de deuil national décrétés par François Hollande pour les journées de samedi, dimanche et lundi.

00h00 - Les communiqués et publications du groupe jihadiste État islamique ne mentionnent pas la tuerie de Nice. En effet, il n'y a aucune mention de cette attaque dans les communiqués de Daesh, ni sur sa radio, ni chez son agence de presse Amaq.

22h30 - Le père du tueur s'est confié au micro de RTL. Interrogé devant son domicile en Tunisie, il affirme que son fils a dû se rendre chez un psychiatre pour traiter une "maladie grave".

À lire aussi
Deux ans après l'attentat sur la Prom', un feu d'artifice a de nouveau été tiré à Nice 14 juillet
14 juillet : premier feu d'artifice à Nice depuis l'attentat meurtrier de 2016

21h45 - L'unité politique à la suite de cet attentat contraste radicalement avec celle affichée après les attentats de Paris en janvier et novembre 2015. L'opposition a immédiatement pointé du doigt le gouvernement après la tuerie ce vendredi.

21h35 - Voici une copie du titre de séjour du tueur.

Une photocopie du titre de séjour de Mohamed Lahouij Bouhlel, l'auteur de l'attentat de Nice perpétré le 14 juillet 2016
Une photocopie du titre de séjour de Mohamed Lahouij Bouhlel, l'auteur de l'attentat de Nice perpétré le 14 juillet 2016 Crédit : FRENCH POLICE SOURCE / AFP

21h00 - Selon nos informations, le téléphone portable du tueur, retrouvé dans la cabine du camion, n'a été utilisé pour appeler que des contacts en France.

20h50 - Barack Obama a dénoncé une "attaque effroyable" contre la liberté.

20h24 - En réponse à la question : "Est-ce que vous êtes en mesure de nous dire que le tueur est lié à l'islamisme radical ?", le ministre de l'Intérieur s'est montré beaucoup plus prudent que le Premier ministre en répondant : "Non".

20h20 - "Nous sommes face à un phénomène de type nouveau", a expliqué le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur TF1. "Cette guerre sera longue, elle concernera des générations".

20h10 - Le Premier ministre Manuel Valls a expliqué sur France 2 que le tueur est "sans doute lié à l'islamisme radical d'une manière ou d'une autre". "C'est un acte terroriste", a-t-il confirmé.

19h37 - Le président François Hollande réunira samedi, à l'issue du Conseil restreint de sécurité et de défense, tous les ministres et les secrétaires d'État, à l'Élysée.

19h34 - Comme lors des attentats du 13 novembre, l'arche du légendaire stade de Wembleyà Londres sera illuminé en bleu-blanc-rouge ce vendredi soir.

19h28 - Les Bourses européennes ont terminé la semaine en baisse, les titres liés au tourisme tirant les marchés vers le bas après l'attentat sanglant de Nice.

19h07 - L'ONU a montré sa solidarité avec la France. Après respecté une minute de silence dans l'après-midi, le secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) Taleb Rifai a appelé les vacanciers à exprimer leur solidarité envers la France en visitant le pays pour défier les "terroristes".

18h47 - Stéphane Gicquel de la FENVAC (Fédération nationale des victimes d'accidents collectifs) est le deuxième invité de cette édition spéciale de RTL Soir. Il estime qu'il y a encore 60 à 70 personnes qui ne sont pas encore identifiées.

>
Attentats à Nice : Stéphane Gicquel (FENVAC) revient sur le dispositif d'aides aux victimes après l'attaque Crédit Image : AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :

18h30 - François Hollande a condamné la surenchère politique et les "outrances" après l'attentat de Nice. Le président de la République a appelé à "l'unité". Plus tôt dans la journée, Henri Guaino était l'invité de RTL, et a estimé qu'il suffisait de mettre un militaire "avec un lance-roquettes à l'entrée de la promenade des Anglais" pour arrêter un camion de 15 tonnes.

18h20 - Éric Ciotti, était l'invité de RTL Soir. Le député des Alpes-Maritimes estime que la ville de Nice est "dans un état de choc". 

>
Éric Ciotti : "Nice est dans un état de choc" Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date :

18h10 - Le maillot jaune du Tour de France, Chris Froome, a terminé deuxième d'une étape forcément marquée par cet attentat : "C'est une journée très triste en France, a-t-il noté à l'issue du contre-la-montre Mes sentiments profonds vont aux familles des victimes de Nice. C'est le moment pour être ensemble, pour être solidaires. Je suis content de mon étape mais je n'ai pas le cœur à fêter cela."

18h00 - Le ministère de l'Intérieur met en garde contre des faux démarcheurs qui profitent de l'émotion pour récolter des fonds au nom du Secours Populaire, ce que l'association condamne.

17h55 - Suivez en direct notre édition spéciale de RTL Soir au lendemain de l'attaque sanglante qui a fait au moins 84 morts et laissé 52 personnes entre la vie et mort, comme l'a précisé plus tôt dans l'après-midi le président de la République François Hollande.

17h45 - Le procureur de la République François Molins a apporté les derniers éléments de l'enquête lors d'une déclaration publique. Il a confirmé que le bilan était d'au moins 84 morts, dont 10 enfants et adolescents, et que 52 personnes sont en état d'urgence absolue.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Attentat Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784113375
Attentat à Nice : une minute de silence sera observée lundi à 12h00
Attentat à Nice : une minute de silence sera observée lundi à 12h00
Un homme seul a tué au moins 84 personnes jeudi 14 juillet en fonçant avec son camion sur une foule venue voir le feu d'artifice tiré à l'occasion de la fête nationale.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-attentat-a-nice-au-moins-84-morts-et-52-blesses-en-etat-d-urgence-absolue-7784113375
2016-07-15 17:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WEKWmxEaQqjtrkP61o7I2A/330v220-2/online/image/2016/0715/7784112629_000-d798w.jpg