1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Emmanuel Macron froisse le PS pendant La Rochelle avec sa critique des 35 heures
2 min de lecture

Emmanuel Macron froisse le PS pendant La Rochelle avec sa critique des 35 heures

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Emmanuel Macron, ministre de l'Économie à l'université d'été du Medef.
Emmanuel Macron, ministre de l'Économie à l'université d'été du Medef.
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Les auditeurs ont la parole du 28/08/2015
43:04

Macron froisse le PS pendant La Rochelle avec sa critique des 35 heures

Emmanuel Macron a de nouveau suscité un flot de critiques au sein du PS après sa dénonciation des 35 heures hier devant l'université du Medef, qu'il a démentie ce matin, nouvel épisode des tiraillements de la majorité qui, après celui du 49-3, promet d'animer la grand-messe socialiste de La Rochelle.
  
C'est à Jouy-en-Josas (Yvelines), où le Medef tient chaque année son université d'été sur le campus de HEC, que le ministre de l'Économie a lâché cette phrase sur les "fausses idées" de la gauche, 35 heures en tête. Jouy-en-Josas, ville où l'on peut toujours visiter la dernière demeure de Léon Blum, grand artisan de la réduction du temps de travail à la tête du Front Populaire.
  
"Il a quelque part insulté Jaurès, Léon Blum, François Mitterrand, Lionel Jospin et Martine Aubry", a dénoncé le député PS Yann Galut, qui a accusé Emmanuel Macron de "renier toutes les valeurs de la gauche" et exigé une "clarification" à Manuel Valls.
  
La clarification ne s'est pas fait attendre: "pas de remise en cause du temps légal de travail et des 35 heures", a assuré le Premier ministre, en déplacement à Châlons-en-Champagne, avant d'asséner que "les petites phrases" font "mal à la vie publique".


Invitée de RTL MIDI à 13h05  : Barbara Romagnan, députée socialiste du Doubs et auteure d'un rapport parlementaire sur les 35h.

La rédaction vous recommande

Drame de migrants en Autriche

Les 71 migrants dont les corps ont été retrouvés dans un camion abandonné sur une autoroute en Autriche sont probablement Syriens, et quatre enfants figurent parmi eux, a annoncé la police.
  
"Parmi les 71 personnes, il y avait 59 hommes, huit femmes et quatre enfants, une fillette âgée d'un ou deux ans et trois garçons âgés de 8, 9 ou 10  ans", a déclaré le porte-parole de la police, Hans Peter Doskozil.
  
Il a précisé qu'un document de voyage syrien avait été retrouvé, et que le groupe était "probablement" constitué de réfugiés syriens. "Nous pouvons écarter l'éventualité qu'il s'agisse d'Africains", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Le camion, portant une plaque d'immatriculation hongroise, a été retrouvé jeudi sur une aire de stationnement d'une autoroute dans l'est de l'Autriche, non loin de la frontière avec la Hongrie.


Invitée des Auditeurs ont la parole à 12h50 : Céline Schmitt, porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.

La rédaction vous recommande

Faites-vous confiance aux ostéopathes ?

Le gouvernement redresse les futurs ostéopathes. La liste des écoles agréées par le Ministère de la Santé a été considérablement élaguée.

Seuls 23 établissements sont désormais agréés et l'accent est mis sur la pratique.

Faites-vous confiance aux ostéopathes ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour .

Sondage
Faites-vous confiance aux ostéopathes ?*

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/