1 min de lecture Consommation

Électroménager : location longue durée, la fausse bonne affaire ?

L'UFC-Que Choisir alerte sur la pratique de la location longue durée (LLD) qui permet aux consommateurs d'utiliser un bien sans en devenir propriétaire et demande à ce qu'elle soit encadrée au plus vite par les services publics.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Électroménager : location longue durée, la fausse bonne affaire ? Crédit Image : GILE MICHEL / SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Marie Gingault

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir a dénoncé mercredi 22 janvier la location longue durée (LLD) concernant les appareils électroménagers. Selon l'association, ce système serait pire que celui des crédits revolving dans les années 2000.

L'UFC-Que Choisir, qui a reçu plusieurs centaine de signalements concernant ces offres, assure que cela reviendrait plus cher de louer que d'acheter comptant. Ce type d'offre est pourtant adressé aux foyers les plus modestes qui pensent ainsi faire des économies. Le principe est simple : il suffit de verser chaque mois une petite somme d'argent pour louer des biens pendant trois ou quatre ans en moyenne.

Aujourd'hui, il est possible de louer sa voiture, son lave linge, son canapé ou même son lit. Malgré la praticité de la location, il ne s'agit en réalité pas d'une bonne affaire, bien au contraire. Gaëtan Dupain, de l'association, témoigne de cette fausse bonne affaire au micro de RTL : "Les consommateurs croient de manière illusoire que le coût de la location est très peu élevé alors qu'en réalité cela coûte bien plus cher que l'achat d'un bien".

Des taux d’intérêt implicites exorbitants

Sur le site de l'UFC-Que Choisir, un tableau indicatif est disponible et compare différents appareils électroniques (micro-ondes, réfrigérateurs, télévisions, smartphones...). Les prix comptant sont indiqués ainsi que ceux avec crédit et LLD. Le moins que l'on puisse dire c'est que la différence saute aux yeux. Un micro-onde au prix comptant de 316€ aura coûté au bout de quatre ans, 731€ au consommateur ayant choisit la LLD, soit un taux d’intérêt (implicite) de +130%

À lire aussi
Gaz (illustration) société
Gaz, nuisances sonores, voitures... Ce qui change le 1er juin 2020

L'association de consommateurs alerte également sur la surconsommation que cette pratique incite. L'UFC-Que-Choisir demande donc aux enseignes concernées de prendre des mesures afin de mieux encadrer cette méthode de vente. L'association demande aux vendeurs de supprimer les clauses abusives, sans quoi elle menace d'aller en justice. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Électroménager Location
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants