1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Édition spéciale attentats 18h : Hollande veut réviser la Constitution pour "agir contre le terrorisme de guerre"
2 min de lecture

Édition spéciale attentats 18h : Hollande veut réviser la Constitution pour "agir contre le terrorisme de guerre"

REPLAY - Le président n'a pas mâché ses mots lors de son discours devant le Congrès réuni à Versailles.

Marc-Oliver Fogiel
Marc-Oliver Fogiel
Édition spéciale 18h : Hollande veut réviser la Constitution pour "agir contre le terrorisme de guerre
45:26
Isabelle Choquet

Trois jours après les attentats à Paris, le président François Hollande a exprimé ce lundi 16 novembre devant le Congrès réuni à Versailles son souhait de "faire évoluer (la) Constitution pour permettre aux pouvoirs publics d'agir, conformément à l'État de droit, contre le terrorisme de guerre". Une déclaration qui a fait voler en éclat l'union nationale, le chef de file des députés Les Républicains Christian Jacob étant contre.

À écouter également

- Le président a été ovationné debout ce lundi après son discours devant le Congrès qui a entonné La Marseillaise. Un moment historique.

- François Hollande envisage la création d'une "garde nationale" formée de "réservistes" de la Défense, qui représentent un "gisement" encore "insuffisamment exploité".

- Le président "assume" le "surcroît de dépenses" lié aux décisions prises en réponses aux attentats de Paris, estimant que "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité" budgétaire. C'est totalement inédit pour François Lenglet.

À lire aussi

- On sent une inflexion dans le discours du président sur Bachar al-Assad confirme Isabelle Dath. Il a expliqué que l'ennemi en Syrie c'était Daesh tout en soulignant que le président syrien Bachar al-Assad ne pouvait "constituer l'issue" du conflit. Il rencontrera Vladimir Poutine et Barack Obama pour parvenir à une coalition internationale contre le groupe État islamique.

- Les Français ont suivi le discours du président François Hollande, entre émotion et méfiance. Reportage au Café du Commerce à Nantes.

- Au micro de RTL, l'ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault estime que la réponse des politiciens doit être à la hauteur des circonstances, alors que le président du groupe Les Républicains a déjà refusé de réformer la Constitution.

- Le président du Modem François Bayrou a jugé que François Hollande avait été "à la hauteur" devant le Congrès.

- Seul survivant des huit terroristes, Salah Abdeslam, est toujours en fuite. Même son frère, Mohamed, interpellé samedi et relâché, ne sait pas où il est.

- La Turquie a mis en garde à deux reprises en un an la France au sujet d'un des militants jihadistes qui s'est fait exploser vendredi soir, le Français Omar Mostefaï, mais assure n'avoir reçu aucune réponse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/