1 min de lecture Défense

Drones : le gouvernement étudie différentes ripostes

Le gouvernement a plusieurs pistes pour répondre aux survols de drones intempestifs.

Un drone au-dessus de Reims.
Un drone au-dessus de Reims. Crédit : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des canons à eau, le brouillage, ou bien l'utilisation de nouveaux radars. Ce sont les principales armes anti-drones que le gouvernement va expérimenter d'ici fin mars, a annoncé ce mercredi 4 mars le secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN).

Depuis le 5 octobre, "60 survols de drones" ont été constatés au-dessus de centrales nucléaires ou de Parisavait indiqué mardi le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Une dizaine d'autres survols de ces aéronefs ont été constatés dans la capitale dans la nuit de mardi à mercredi.

"Aucune solution immédiatement disponible"

Si, comme le reconnaît un expert du SGDSN, "il n'existe actuellement aucune solution immédiatement disponible", cette structure, qui dépend de Matignon, planche toutefois depuis plusieurs semaines sur cette question. Elle a d'ailleurs remis un rapport sur ce problème le 30 janvier au Premier ministre Manuel Valls.

D'ici fin mars, les hommes du SGDSN vont notamment tester l'efficacité de certains radars devant tenter de combler "le trou dans la raquette" dans l'espace aérien entre 50 m et 100 m d'altitude, selon un expert.

À lire aussi
Opération Barkhane au Mali Mali
Burkina : 14 civils, dont des collégiens, tués dans une attaque

Parmi les autres pistes explorées figurent notamment l'emploi de systèmes sophistiqués de brouillage ou bien l'intégration dans ces drones d'une puce et d'un transpondeur, ce qui permettrait de tracer leur trajectoire dans l'espace aérien. Pour intercepter ces drones, le SGDSN va également expérimenter l'emploi de canons à eau, et plus généralement "des jets de matière", selon cet expert.

"D'autres pistes"

"Il y a aussi d'autres pistes envisagées", a-t-il assuré, sans vouloir en dévoiler la teneur. Le SGDSN a également lancé à la mi-décembre un appel d'offres, doté d'un million d'euros, pour tenter de trouver d'autres idées "plus innovantes", selon lui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Défense Drones Vol de drone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants