2 min de lecture Auto

"Dieselgate" : après Renault, le groupe PSA Peugeot Citroën visé par une enquête

L'enquête a été confiée à des juges d'instruction. Elle porte sur des soupçons de "tromperie" dans les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes de véhicules diesel.

Christophe Bourroux Auto-Radio Christophe Bourroux
>
"Dieselgate" : après Renault, le groupe PSA Peugeot Citroën visé par une enquête Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Volkswagen, Renault, Fiat-Chrysler, le scandale du "dieselgate" a fait une nouvelle victime : le groupe français PSA Peugeot Citroën. Le parquet de Paris a ouvert le 7 avril dernier une information judiciaire pour "tromperie sur la qualité substantielle et les contrôles effectués avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l'homme ou de l'animal". Concrètement, le constructeur est soupçonné de "tromperie" dans les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes de véhicules diesel. L'enquête a été confiée à trois juges d'instruction du pôle santé publique. 

L'un des porte-paroles du groupe a assuré que PSA Peugeot Citroën respectait "les réglementations dans tous les pays où il opère" et que "ses véhicules n'ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif" permettant de fausser les tests d'homologation de certains moteurs pour les faire passer pour moins polluants qu'ils n'étaient. Le constructeur ajoute vouloir "éviter tout amalgame et défendre ses intérêts". 

Un "système plus sophistiqué" que chez Renault

Cette enquête fait suite à un rapport de la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) transmis au parquet de Versailles, qui s'est dessaisi du dossier en mars dernier au profit de celui de Paris. Le groupe avait été perquisitionné en avril 2016 par le gendarme de la consommation. "Par rapport à Renault, PSA semble avoir mis en place un système plus sophistiqué et donc plus difficile à détecter, mais la tromperie paraît bien présente", a commenté Frederik-Carel Canoy, avocat de plusieurs propriétaires de véhicules produits par le groupe. 

À lire aussi
Un feu rouge dans la ville de Lieusaint en Seine-et-Marne société
Seine-et-Marne : pour faire plier Waze, un maire multiplie les feux tricolores

Cette nouvelle affaire intervient après la mise en place d'une commission d'experts indépendants par la ministre de l'Environnement Ségolène Royal en octobre 2015. Cette commission avait pour mission d'effectuer des tests sur une centaine de véhicules vendus en France par une douzaine de constructeurs différents. Cette décision avait été prise après la révélation du scandale Volkswagen. Le groupe allemand avait avoué en septembre 2015 avoir truqué les logiciels gérant les moteurs de 11 millions de voitures diesel (dont 600.000 aux États-Unis), faussant ainsi le résultat des contrôles anti-pollution. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Auto PSA Diesel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788278953
"Dieselgate" : après Renault, le groupe PSA Peugeot Citroën visé par une enquête
"Dieselgate" : après Renault, le groupe PSA Peugeot Citroën visé par une enquête
L'enquête a été confiée à des juges d'instruction. Elle porte sur des soupçons de "tromperie" dans les dispositifs de contrôle aux émissions polluantes de véhicules diesel.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/dieselgate-apres-renault-le-groupe-psa-peugeot-citroen-vise-par-une-enquete-7788278953
2017-04-25 11:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PednXHgeM5BBx_kMwrzdrA/330v220-2/online/image/2016/0905/7784734288_une-usine-psa-peugeot-citroen.jpg