2 min de lecture Police

DIAPORAMA - Dans les coulisses du déménagement de la police judiciaire du 36

Siège de la police depuis plus d'un siècle, le "36" a reçu dans ses murs les plus terribles criminels. Une page se tourne avec le départ des derniers policiers qui y travaillaient, direction un bâtiment flambant neuf dans le XVIIe arrondissement de Paris.

Les locaux du 36 quai des Orfèvres de l'autre côté de la Seine Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Date : 23/09/2017
7 >
Les locaux du 36 quai des Orfèvres de l'autre côté de la Seine Crédits : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Date : 23/09/2017
L'entrée du 36 quai des Orfèvres Crédits : PATRICK KOVARIK / AFP | Date : 07/03/2017
L'entrée au siège de la police judiciaire, au désormais célèbre "36" Crédits : MARTIN BUREAU / AFP | Date : 23/09/2017
Dans les locaux du "36", de vieilles pièces sont exposées Crédits : MARTIN BUREAU / AFP | Date : 23/09/2017
Dans les locaux du "36", de vieilles pièces sont exposées Crédits : MARTIN BUREAU / AFP | Date : 23/09/2017
Les locaux du 36 quais des Orfèvres, les bureaux de la police judiciaire Crédits : PATRICK KOVARIK / AFP | Date : 23/09/2017
L'intérieur du 36 quais des Orfèvres, les bureaux de la police judiciaire Crédits : MARTIN BUREAU / AFP | Date : 23/09/2017
1/1
Olivier Boy
Olivier Boy

Derniers instants dans un lieu mythique en plein cœur de Paris, sur l’Île de la Cité. Le 36 quai des Orfèvres, siège de la police judiciaire depuis 1913, a déménagé. Les criminels les plus terribles y sont passés de Landru à Mesrine en passant par Action Directe ou encore Guy Georges. Les derniers des 600 policiers qui y travaillaient ont quitté les lieux cette semaine du 18 septembre, pour rejoindre un nouveau bâtiment ultramoderne dans le XVIIe arrondissement de Paris.

L'ambiance était à la morosité et à la nostalgie ces dernières semaines. En cause : beaucoup de policiers avaient déjà déménagé, et le calme inhabituel a surpris les visiteurs de passage. Entre les cartons et les bureaux vides, on était très loin de l'effervescence qui pouvait régner dans ces lieux arpentés tous les jours par 600 enquêteurs.

Dernière photo de famille

Depuis plus d'un siècle, les criminels les plus redoutables sont passés par le 36. Les lieux, aussi vieux, aussi défraîchis soient-ils, sont hantés par ces grandes affaires criminelles racontées encore et encore par les glorieux anciens au cours des soirs de banquet. Tous le disent : pour un policer, c'était un honneur et une responsabilité aussi de venir faire carrière au 36 quai des Orfèvres, d'être à la hauteur du mythe pour la majorité d'entre eux. Et un crève-cœur, donc, de devoir en partir.

Sans surprise, la dernière soirée au 36 a été un moment très fort et très émouvant. Cette soirée s'est déroulée en fin de semaine dernière. Les enquêteurs de la "crim" et des "stups" se sont rassemblés pour une dernière photo de famille dans l'escalier mythique ou sur le toit du 36, face à Notre-Dame. Comme si tous, après y avoir passé des nuits blanches à boire du café, à traquer les criminels, voulaient être sûrs de pouvoir emporter avec eux un peu de l'âme des lieux

Direction "le Bastion"

À lire aussi
Une voiture de police au pied d'une tour d'immeuble (illustration) faits divers
Montpellier : alertée pour un braquage, la police intervient sur un tournage de film

Les anciens étaient là aussi, comme toujours, pour les grands occasions. Ils n'étaient d'ailleurs étrangement pas les plus nostalgiques, ils ont même plutôt remonté le moral des plus jeunes. C'est d'ailleurs en ce sens que le patron de la PJ, Christian Sainte, a clôturé son discours. "Ce sont les hommes qui donnent une âme aux murs et pas l'inverse", a-t-il déclaré.

Dans le XVIIe arrondissement de la capitale, le siège flambant neuf de la police judiciaire parisienne a déjà son surnom : "le Bastion". Reste à lui écrire une légende à la hauteur de celle du 36 quai des orfèvres.

>
Dans les coulisses du déménagement de la police judiciaire du 36 Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Déménagement Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants