2 min de lecture Sécurité

Gérard Collomb prévoit le retour de la police de proximité en 2018

Ce dispositif avait été instauré en 1998 sous le gouvernement de Lionel Jospin, puis supprimé en 2003 par Nicolas Sakozy, alors ministre de l'Intérieur.

Gérard Collomb est allé à la rencontre des policiers lors de sa visite à Calais, vendredi 23 juin 2017.
Gérard Collomb est allé à la rencontre des policiers lors de sa visite à Calais, vendredi 23 juin 2017. Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Amélie James
Amélie James
et AFP

En cette rentrée politique, le gouvernement dévoile son calendrier. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé, lundi 28 août, que les premières expérimentations d'une "police de sécurité du quotidien", promesse de campagne d'Emmanuel Macron, auront lieu dès début 2018. 

Ce dispositif avait été instauré en 1998 sous le gouvernement de Lionel Jospin puis supprimé en 2003 par Nicolas Sakozy, alors ministre de l'Intérieur. "La police n'est pas là pour organiser des matchs de rugby dans les quartiers mais pour arrêter les délinquants !", avait alors argumenté le futur président de la République, lors d'un déplacement dans un quartier populaire à Toulouse.

En la remettant au goût du jour, le gouvernement d'Édouard Philippe souhaite "répondre de manière plus efficace à l'ensemble des préoccupations de nos concitoyens, par tous les moyens", selon un communiqué de Gérard Collomb. La "pol prox", marqueur idéologique entre la gauche et la droite, qui lui préfère une police d'intervention, est notamment défendue comme un facteur d'apaisement entre jeunes et police dans les quartiers difficiles. Pour l'heure, ni le budget alloué, ni les effectifs déployés n'ont été détaillés par le ministre de l'Intérieur. 

À lire aussi
Le fronton du Conseil constitutionnel antiterrorisme
Antiterrorisme : le Conseil constitutionnel censure un article de la nouvelle loi

Mener la lutte contre le terrorisme

Outre les patrouilles de sécurité du quotidien et la mise en oeuvre de "réformes de structures indispensables" dans la police, le ministre de l'Intérieur a précisé que le dispositif de sécurité serait renforcé afin de faire face au risque terroriste. Dans un contexte de menace jihadiste très élevée, l'un des principaux chantiers d'Éric Morvan, nommé à la tête de la direction générale de la police nationale début août, sera donc la lutte contre le terrorisme. Cela passera notamment "par la recherche d'une coopération sans cesse accrue entre services de renseignement ou l'adaptation à des processus de radicalisation de plus en plus rapides". 

Celui qui avait été directeur de cabinet adjoint de Bernard Cazeneuve, avait faire part de son ambition de faire de la police d'État "un outil efficace et moderne". Dans le communiqué du ministre de l'Intérieur, le nouveau DGPN a confié souhaiter travailler "dans la concertation, la transparence et la confiance". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sécurité Police Gérard Collomb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789870527
Gérard Collomb prévoit le retour de la police de proximité en 2018
Gérard Collomb prévoit le retour de la police de proximité en 2018
Ce dispositif avait été instauré en 1998 sous le gouvernement de Lionel Jospin, puis supprimé en 2003 par Nicolas Sakozy, alors ministre de l'Intérieur.
http://www.rtl.fr/actu/politique/gerard-collomb-prevoit-le-retour-de-la-police-de-proximite-en-2018-7789870527
2017-08-29 07:54:00
http://media.rtl.fr/cache/iFPY1qeFiSTi3vUDNm8y-g/330v220-2/online/image/2017/0623/7789077024_gerard-collomb-est-alle-a-la-rencontre-des-policiers-lors-de-sa-visite-a-calais-vendredi-23-juin-2017.jpg