1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Déremboursement des tests : la fin du jackpot pour les pharmaciens et laboratoires ?
2 min de lecture

Déremboursement des tests : la fin du jackpot pour les pharmaciens et laboratoires ?

Depuis un an et demi, les laboratoires et pharmacies ont connu des résultats économiques exceptionnels du fait de la crise sanitaire.

Une enfant se fait tester à la Covid à Amsterdam
Une enfant se fait tester à la Covid à Amsterdam
Crédit : REMKO DE WAAL / ANP / AFP
Déremboursement des tests : la fin du jackpot pour les pharmaciens et laboratoires ?
02:34
Sophie Aurenche - édité par Victor Goury-Laffont

Dans quatre jours, ce vendredi 15 octobre, les tests Covid-19 deviendront payants pour les personnes non-vaccinées. Les laboratoires et les pharmaciens s'inquiètent : pourra-t-on encore bien suivre l'épidémie ? En prime, ils s'attendent aussi à une grosse baisse de revenus.

C'est surtout le cas pour les laboratoires d'analyses. Leur chiffre d'affaires a grimpé en flèche, avec une hausse de 50%. Pour cette profession, il y a très clairement un avant et un après crise sanitaire. Deux années historiques, avec de très bons résultats aussi pour les pharmaciens, mais dans une moindre proportion : augmentation de 10% pour les 12.000 officines qui proposent des tests, soit une sur deux, ce qui représente entre un milliard et un milliard et demi de chiffre d'affaires en plus sur un total global annuel de 36 milliards d'euros pour la profession.

Plus de 150 millions de tests ont été réalisés depuis mars 2020. La semaine dernière encore, il y en a eu trois millions et demi, avec deux tiers de tests PCR dans les labos et un tiers de tests antigénique chez les pharmaciens. 

Une opération rentable

Si les laboratoires ont dû acheter des machines et des produits coûteux, la charge a très vite été rentabilisée. Coût de la machine : entre 300.000 et 500.000 euros, auxquels s'ajoutent deux euros par écouvillon et un réactif à moins de 10 euros. Au début de l'épidémie, le test leur était payé par la Sécurité sociale 76 euros. Le laboratoire gagnait donc beaucoup d'argent. Aujourd'hui, à 44 euros, c'est encore très intéressant, sans compter les opérations de criblage pour repérer les variantes très bien rémunérées également. 

À écouter aussi

Beaucoup ont donné des primes à leurs salariés, de 500 à 1.000 euros par mois pendant des mois. Il y a aussi une part d'impôt sur les sociétés. Symbole de cette réussite : Eurofins, le géant français; est entré au CAC40 en septembre dernier. 

Pour les pharmaciens aussi, ce sont des gains importants, avec des chiffres certes moins spectaculaires, mais tout de même. Pour les tests antigéniques, pas de machine à acheter, juste un petit kit à quelques euros, plus les frais de personnel. Avec un test remboursé à 22 euros, les pharmaciens s'y retrouvent largement et bénéficient d'une marge de 11 euros par test environ. 

Dans le même temps, ils ont vendu moins de sirops contre la toux, moins de pastilles contre le mal de gorge puisque nous étions moins malades, avec une perte de 200 millions d'euros. Mais au final, vous l'aurez compris, l'opération est largement gagnante pour les pharmaciens.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/