1 min de lecture Santé

Dépakine : l'indemnisation des victimes s'élèverait à 6 milliards d'euros

D'après les calculs du "Figaro", la collectivité devra allouer 500.000 euros à chacune des 12.000 victimes du Valproate de sodium, cette substance responsable de malformations chez les nourrissons.

Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration).
Une jeune femme enceinte de 5 mois (illustration). Crédit : NICOLAS MESSYASZ/SIPA
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La facture pour prendre en charge les nombreuses victimes de l'affaire du Dépakine, médicament au cœur d'un véritable scandale, pourrait être extrêmement salée. Selon nos confrères du Figaro, qui se sont appuyés sur Catherine Hill, épidémiologiste et ancienne membre du comité scientifique de l'Agence du médicament, 50.000 femmes enceintes auraient été exposées au Valproate de sodium, cette substance du Dépakine responsable de malformations chez les nourrissons

L'épidémiologiste poursuit son raisonnement. De ces 50.000 grossesses, 30.000 enfants seraient nés vivants. Parmi eux, 40% souffriraient de troubles neuro-comportementaux, soit 12.000 bébés. Se basant sur l'expertise judiciaire d'un enfant "modérément atteint", le quotidien a dégagé une moyenne d'indemnisation, qu'il a ensuite multipliée par 12.000. Au total : la collectivité devra s’acquitter de 6 milliards d'euros pour prendre en charge la totalité des victimes, depuis leur naissance jusqu'à leur majorité. Une somme de 500.000 euros par victime, qui comprend différentes aides, allant de l'aide à domicile au coût de la scolarité en passant par les allocations pour les parents. 

Marisol Touraine a reçu mercredi 14 septembre les familles des victimes afin d'évoquer la mise en place d'un fonds d'indemnisation. Le 4 septembre, la ministre de la Santé avait promis une indemnisation rapide et sans "chipoter". La mise en place du fonds d'indemnisation doit être votée par le Parlement avant la fin de l'année. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Médicaments Maladie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants