1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Daesh : "Les pays occidentaux ont été pris à revers, ils n'ont pas compris le phénomène"
1 min de lecture

Daesh : "Les pays occidentaux ont été pris à revers, ils n'ont pas compris le phénomène"

INVITÉ RTL - Jean-Louis Bruguière, ancien juge antiterroriste, publie un ouvrage où il livre son expérience.

Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Daesh : "les pays occidentaux ont été pris à revers parce qu'ils n'ont pas compris le phénomène"
08:44
Daesh : "Les pays occidentaux ont été pris à revers, ils n'ont pas compris le phénomène"
08:36

Jean-Louis Bruguière, ancien juge français spécialisé dans la lutte antiterroriste publie chez Fayard Les Voix de la terreur. Après des années passées à être chargé des affaires de terrorisme, Jean-Louis Bruguière a suffisamment de recul pour voir ce qu'il s'est passé dans le monde de l'antiterrorisme avant et après Daesh. Il remarque que des années auparavant, lors de la guerre froide, "l'ensemble du terrorisme était lié à la confrontation est-ouest avec des stratégies de contournement indirect", explique-t-il.

"Avant on avait un terrorisme d'État organisé et à partir de 1989 on est passé sur un terrorisme à bases théologiques, non soutenu par des gouvernements". Le spécialiste estime que "l'ensemble des pays occidentaux ont été pris à revers parce qu'ils n'ont pas compris le phénomène".

Deuxième point, de 1989 à aujourd'hui, "on est dans un continuum idéologique et stratégique qui est identique. Il n'y a pas de rupture stratégique avec Daesh qui s'inscrit tout a fait dans ce qui a été fait par ses prédécesseurs", explique Jean-Louis Bruguière.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/