1 min de lecture Pédophilie

Cyberpédophilie : les gendarmes traquent les pédophiles sur Internet

REPLAY - Richard Dewitte a été condamné pour corruption de mineurs et diffusion d'images à caractère pédopornographique. Il avait été repéré sur la toile par les gendarmes.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Cyber-pédophilie : les gendarmes traquent les pédophiles sur Internet Crédit Image : STR - AFP | Crédit Média : Sophie Jousselin | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et Claire Gaveau

La lutte par écran interposée s'intensifie. Les gendarmes traquent les cyberpédophiles sur la toile et n'hésitent pas à se faire passer pour de jeunes adolescents. De cette manière, les autorités ont fait condamner Richard Dewitte. Vendredi, le chanteur du tube J'ai encore rêvé d'elle a été condamné à 18 mois de prison dont 17 avec sursis pour corruption de mineurs et diffusion d'images à caractère pédopornographique.

L'ancien chanteur du groupe Il était une fois, a été piégé par les gendarmes qui s'emparent eux aussi du monde virtuel. Pseudo, photo, langage... Tout est faux pour ces spécialistes de la cyberpédophilie qui fréquente les forums et autres chats sur lesquels rôdent les pédophiles.

Un seul mot d'ordre : ne pas provoquer et attendre d'être accosté virtuellement. "Je suis derrière un ordinateur, j'attends de rentrer en contact avec quelqu'un qui fait des propositions sexuelles", relate l'un des gendarmes qui s'est déjà glissé dans le rôle d'une adolescente de 13 ans. "On m'a proposé 500 euros pour avoir des relations filmées. Je lui ai annoncé que je n'avais que 13 ans, que c'était répréhensible et que je ne l'avais jamais fait mais malgré tout, il a proposé un rendez-vous", a-t-il donné comme exemple. 

Le pédophile ainsi identifié et repéré, le déguisement de jeune adolescente disparaît. Les gendarmes peuvent alors facilement arrêter l'homme au lieu de rendez-vous fixé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Internet Gendarmerie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants