1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Côte d'Or : une association tente de recueillir 80.000 euros pour sauver quatre tigres
1 min de lecture

Côte d'Or : une association tente de recueillir 80.000 euros pour sauver quatre tigres

VU DANS LA PRESSE - L'association Planète Tigre, en Côte-d'Or, lance un appel pour sauver quatre tigres, bloqués dans un wagon laissé à l'abandon en Argentine, rapporte France bleu. Les animaux pourraient être euthanasiés.

Un tigre. Photo d'illustration.
Un tigre. Photo d'illustration.
Crédit : MARCUS BRANDT / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Charline Vergne

L'association Planète Tigre, basée à Talant dans l'agglomération de Dijon, en Côte-d'Or, s'efforce de sauver la vie de quatre tigres, âgés de 9 à 15 ans et aujourd'hui bloqués dans un wagon laissé à l'abandon, à 400 kilomètres de Buenos Aires, en Argentine.

Frédéric Geffroy, ancien dresseur de fauves, est le président-fondateur de cette association, comme le rapporte France bleu. C'est lui qui a décidé de se mobiliser, en prenant notamment contact avec la "Wildlife Advocates Foundation", ou encore le sanctuaire d'Ubuntu, en Afrique du Sud. C'est là-bas qu'il souhaiterait que lesdits animaux soient rapatriés. Pour ce faire, il a organisé une campagne de financement participatif. Celle-ci a déjà recueilli 20.000 euros, alors que l'association espère en récolter 100.000. 

Pourquoi une telle somme ? Pour conduire les tigres dans ce centre, où ils pourraient vivre en semi-liberté, il faudrait entreprendre un voyage extrêmement coûteux : le trajet reviendrait à près de 25.000 euros par félin, observent nos confrères. 

Les animaux pourraient être euthanasiés

Quid de la situation dans laquelle les animaux se trouvent actuellement ? "L’histoire, c’est celle de quatre tigres abandonnés, dans un wagon de 75 mètres carrés, sur un terrain agricole qui appartient à un agriculteur argentin", raconte l'ex-dresseur à France bleu. Les animaux se sont retrouvés dans cette situation après avoir été abandonnés par un cirque, qui avait assuré qu'il reviendrait les récupérer. "Mais cela ne s’est jamais produit. Heureusement l’agriculteur arrive à les nourrir une fois par semaine mais il en a peur et ces animaux vivent dans un état d’insalubrité assez important car il ne nettoie pas les cages."

À lire aussi

Et la situation des tigres s'est aggravée, en raison de la crise sanitaire, puisqu'aujourd'hui, l'agriculteur "se retrouve en très grande difficulté et les tigres doivent être évacués. [...] S’ils ne sont pas partis d’ici à la fin de l’année ils seront euthanasiés".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/