1 min de lecture Bretagne

Côte Atlantique : des physalies, méduses urticantes, s'échouent sur les plages

VU DANS LA PRESSE - Depuis plusieurs jours, des physalies, aussi appelées "vessies de mer", s'échouent sur les plages de Bretagne et de Vendée. Ces sortes de méduses sont très urticantes et peuvent provoquer des brûlures cutanées.

Une physalie sur une plage girondine en août 2011 (illustration)
Une physalie sur une plage girondine en août 2011 (illustration) Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Attention si vous vous promenez sur les plages de Bretagne ou de Vendée en cette fin novembre. Depuis une dizaine de jours, des physalies, aussi appelées "vessies de mer", s'échouent sur les plages de Vendée et de Bretagne. Cet animal de mer, qui s'apparente à une méduse, peut être dangereux. 

La physalie est facile à reconnaître. Transparente, légèrement bleutée, elle possède des filaments très longs qui peuvent atteindre les 50 mètres. Ce sont ces tentacules qui sont potentiellement nocives. En contact avec la peau, ils se collent et provoquent des brûlures ou des lésions cutanées. C'est pourquoi, l'Agence régionale de santé des Pays de la Loire recommande de ne pas les toucher, même si l'animal est échoué ou mort. 

Dans les cas les plus graves, il peut causer des nausées, vomissements, une sensation de malaise ou même "des problèmes respiratoires, voire un arrêt cardiaque chez certaines personnes fragiles", affirme Manon Foucher à Franceinfo qui s'occupe du laboratoire des méduses à l'Océanopolis de Brest.

Que faire en cas de contact ?

Si vous touchez une physalie, tentez d'enlever les filaments collés à votre peau sans les écraser, en les frottant avec de sable. Ensuite, frottez la zone touchée avec une carte (type carte bancaire) afin d'enlever la pellicule urticante. Rincez le brûlure avec de l'eau salée, surtout pas d'eau douce. 

À lire aussi
La ville de Rennes, en Ille-et-Vilaine. faits divers
Rennes : un élève attaque un étudiant à l'aide d'un marteau

De même, si vous voyez une "vessie de mer", recouvrez-la de sable pour qu'elle se désagrège plus rapidement. 

Une présence rare sur les plages

Les physalies se retrouvent rarement sur les plages bretonnes et vendéennes. En effet, ces animaux sont attirés par les courants chauds estivaux, bien loin de nos eaux froides du mois de novembre. Déjà présentes l'année dernière, le maire de Porspoder dans le Finistère avait dû prendre un arrêté pour interdire la baignade et les activités nautiques sur les plages de sa commune. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bretagne Vendée Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants