1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Parly dénonce l'"excès de confiance" du commandement du Charles de Gaulle

Plus de 700 marins avaient été testés positifs au coronavirus mi-avril. Le porte-avions avait dû accoster prématurément à Toulon.

Le porte-avions Charles de Gaulle à Toulon, en 2019
Le porte-avions Charles de Gaulle à Toulon, en 2019 Crédit : Christophe SIMON / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

Le commandement du porte-avions Charles de Gaulle et son équipe médicale ont eu une "confiance excessive" dans la capacité du bâtiment et de son escorte "à faire face au coronavirus", mais n'ont pas commis de "faute", a estimé lundi 11 mai la ministre des Armées Florence Parly. 

Livrant à l'Assemblée nationale les conclusions de deux enquêtes sur la contamination de deux-tiers de l'équipage du porte-avions, la ministre a précisé que le Covid-19 a été introduit pour la première fois à bord du porte-avions en Méditerranée, avant une escale à Brest mi-mars, où il a été réintroduit à bord.

Dimanche 12 avril, le porte-avions avait dû accoster prématurément à Toulon après que 700 marins ont été testés positifs. Ce porte-avions est un lieu propice à la propagation du virus parce qu'à bord, pour les 1.700 marins, la règle est la promiscuité. Pas de chambres individuelles, pour les matelots ce sont même de grands dortoirs, les sanitaires sont partagés, les coursives sont étroites et les escaliers très raides.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Florence Parly
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants