1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : où en est l'installation des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires ?
2 min de lecture

Coronavirus : où en est l'installation des capteurs de CO2 dans les établissements scolaires ?

ÉCLAIRAGE - Le ministère de l'Éducation nationale recommande l'installation des capteurs de CO2 afin de favoriser l'aération et limiter les contaminations. Mais il reste encore beaucoup d'établissements à équiper.

Des élèves masqués dans une salle de classe.
Des élèves masqués dans une salle de classe.
Crédit : Damien Meyer / AFP
Les capteurs de Co2 à l'école
00:02:31
Les capteurs de Co2 à l'école
00:02:31
Marie Guerrier - édité par Charlotte Diry

Comme le disent les chercheurs du CNRS, l'aération est l'arme fatale contre le Covid-19. À la rentrée de septembre, le Ministère de l'Éducation Nationale a recommandé l'installation de capteurs de CO2. Ils permettent de détecter le moment où il devient urgent d'aérer.

 
Cette semaine sur RTL, Jean-Michel Blanquer a confirmé une aide de l'État de 20 millions d'euros de subventions pour aider les collectivités locales à installer ces capteurs. 
Selon le ministère, pour le moment, seulement 20% des écoles, 38% des collèges et 54% des lycées sont actuellement dotés de ces capteurs

 
Pour les lycées, les équipements sont financés par les régions. L'association Régions de France affirme que le principe de base adopté, c'est à minima un capteur par établissement. Souvent ce capteur est placé à la cantine, l'endroit où il y a la plus grande concentration d'élèves et où ils sont sans masque. Un seul capteur mobile peut aussi, tour à tour, être utilisé dans les classes pour une mesure de référence : connaitre la bonne fréquence, la bonne durée d'aération et mettre en place de bonnes pratiques.

 
Le principe donc, c'est au moins un capteur par lycée, comme dans les Hauts-de-France ou l'Occitanie qui précise avoir acheté ses appareils à un fabricant de la région. La Normandie, elle, a opté pour trois capteurs par lycée. Coût pour 500 détecteurs : près de 168.000 euros. La région Auvergne-Rhône-Alpes est allée jusqu'à 10 capteurs, 3.000 en tout pour un budget d'un million 600.000 euros. L'Île-de-France, qui compte le plus grand nombre de lycées, a équipé tous les réfectoires et tous les gymnases. Cela fait 1.500 capteurs et un investissement de près d'un million d'euros.

Plus aléatoire dans les collèges

À écouter aussi

Pour les collèges, ce sont les départements qui paient. Mais souvent, ils n'ont installé aucun capteur. Et quand il y en a, c'est en général un ou deux. Le problème du coût est avancé, avec un prix moyen de 100 à 200 euros.


Les départements ne se sont pas accordés sur un minima. Chacun fait donc comme il veut.
Au moment de la rentrée de septembre, la Mayenne a équipé toutes les classes de collèges soit 900 capteurs pour un coût de 67.700 euros. Et la Sarthe, voisine, pas un seul. C'est la question du coût qui est souvent avancé.


L'assemblée des départements de France a vu aussi remonter des inquiétudes sur le caractère potentiellement anxiogène de ces capteurs. Dans le Var, le département a accompagné le déploiement des capteurs de CO2 en faisant intervenir le laboratoire départemental d'analyse dans chaque collège pour valider le protocole d'aération.

Un gadget pour certaines communes

Pour les écoles, ce sont les communes qui doivent financer les capteurs. Et celles-ci ont des budgets, des moyens bien différents et il y a celles qui pensent encore que c'est gadget. L'équipement est donc très variable. De rien du tout à toutes les classes comme à Chalon-sur-Saône par exemple, qui vient d'installer 167 capteurs.
 
L'association des maires de France estime que l'annonce des 20 millions d'euros d'aides de l'État va permettre d'amplifier l'engagement des communes mais elle demande que le dépôt des demandes de subventions soit étendu au-delà du 31 décembre. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/