1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : le passe sanitaire de moins en moins contrôlé
2 min de lecture

Coronavirus : le passe sanitaire de moins en moins contrôlé

Mis en place depuis plusieurs mois dans de nombreux lieux, le passe sanitaire est de moins en moins contrôlé alors que la reprise épidémique s'accélère.

Un passe sanitaire (illustration).
Un passe sanitaire (illustration).
Crédit : nce
Coronavirus : le contrôle du passe sanitaire de moins en moins effectué
02:19
Coronavirus : le contrôle du passe sanitaire de moins en moins effectué
02:19
Nathan Bocard - édité par Charlotte Diry

Alors que les chiffres de l’épidémie repartent à la hausse, des relâchements sont constatés, notamment dans le respect des mesures sanitaires. Le contrôle du passe sanitaire par exemple ne semble plus systématique.

RTL a donc fait le test pour vous, samedi 6 novembre, au soir dans le quartier de Châtelet situé au centre de Paris. Au début, les serveurs ont systématiquement demandé le passe sanitaire. Mais plus la soirée avance, moins il y a de contrôles. Même lorsqu'on le demande : "Vous voulez mon passe sanitaire ?" La réponse est simple, une hochement de tête accompagné d'un non, pas besoin

Au total, nous avons testé dix bars, cafés et restaurants. Plus ou moins grands, plus ou moins fréquentés. Et sur les dix, cinq seulement ont contrôlé le passe sanitaire, la moitié donc. Selon ce groupe d’amies qui sort d’un bar, les contrôles sont parfois encore moins fréquents. "Moi je crois que ça fait trois semaines que j’ai pas été contrôlée, en faisant beaucoup de bars et de resto", déclare une des femmes interrogées.


Et si l'on fait une moyenne des établissements qui vérifient le passe, la réponse est sans appel. "Un sur trois je dirai", répond ce client. Une situation qui paraissait impensable quand le passe sanitairea été imposé il y a maintenant trois mois. 

Un manque de temps évoqué

Entre deux commandes, ce serveur nous explique pourquoi il contrôle moins le passe sanitaire : "Effectivement on le faisait plus au début mais là on manque de temps parce qu’il y a beaucoup de monde et c’est vraiment en soirée que c’est difficile". Il avoue même ne pas faire beaucoup de contrôles ce soir-là : "Je dirais 20, 30% des clients. Je pense ça vient de la lassitude surtout", conclut-il.

"Encore plus de travail"

Une lassitude que confirme Camille, barmaid. Elle a confié contrôler environ un client sur deux. "On en a aussi marre, quand on a un travail où on doit à la fois garder le sourire, servir les clients, préparer les commandes, préparer à manger, faire les boissons. Sur des horaires dans la restauration qui sont déjà suffisamment lourds, ça nous rajoute encore plus de travail. Et au bout d’un moment on n'est pas là que pour faire du contrôle de passe sanitaire. Et puis il y en a toujours qui se plaignent et qui nous disent 'Vous nous faites chier de faire la police'. Ouais mais on n'a pas le choix c’est comme ça, mais on le fait pas tout le temps quoi", explique-t-elle. 

Ces deux professionnels du secteur ont affirmé qu’ils n’ont jamais été contrôlés par la police. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/