1 min de lecture Société

Coronavirus : la reprise des cérémonies religieuses autorisée

Les cérémonies religieuses vont pouvoir reprendre dès ce samedi selon des modalités fixées par un décret publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur.

Christophe Castaner, le 20 avril 2018.
Christophe Castaner, le 20 avril 2018. Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Ce vendredi soir, le ministère de l'Intérieur a publié un communiqué concernant les cérémonies religieuses, jusqu'ici interrompues en raison de la pandémie. Quelques heures après cette annonce, un décret a été publié au journal officiel et immédiatement entré en vigueur, permettant ainsi la reprise des cérémonies religieuses dès ce samedi selon certaines modalités.

Le ministre de l'Intérieur et les responsables des cultes se sont accordés lors d'une réunion "sur les mesures à prendre pour assurer la sécurité sanitaire de tous" expliquait Beauvau un peu plus tôt. "Si l'objectif d'une reprise généralisée des cérémonies religieuses reste le 3 juin", rappelait le ministère, il est possible de "célébrer à nouveau, progressivement, des offices" avec certaines conditions.

Les gestionnaires des lieux de culte et organisateurs des cérémonies devront notamment s'assurer que les fidèles respectent les gestes barrières et la distanciation physique, portent un masque et se désinfectent les mains. À l'entrée du lieu de culte, une personne devra aussi réguler les flux pour ne pas dépasser une jauge maximale de fréquentation. "Les préfets de département pourront interdire l'ouverture ou ordonner la fermeture d'un lieu de culte si ces règles ne sont pas respectées", précise le ministère.

Selon ce décret, ces mesures s'appliquent à "toute personne de onze ans et plus qui accède ou demeure dans ces établissements".

Quid de la fin du Ramadan ?

À lire aussi
Un don de sang (illustration) santé
Don du sang : le délai d'abstinence imposé aux homosexuels supprimé

La publication de ce décret tombe à moins de deux jours de l'Aïd el-Fitr, fête qui clôture la fin du mois de Ramadan, mois de jeûne dans l'Islam. Avant la publication de ce décret ce vendredi, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a expliqué dans un communiqué, que "compte tenu du contexte de pandémie, la prière de l'Aïd (dimanche matin, ndlr) ne peut avoir lieu dans les mosquées". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Politique Religions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants