2 min de lecture Confinement

Confinement : non, les règles ne sont pas assouplies pendant le ramadan

Le ramadan a débuté il y a seulement quelques jours, mais il est déjà la victime de fake news. Pendant le mois sacré, que l'on soit musulman ou non, sortir sans autorisation coûte toujours 135 euros.

micro générique Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Non, les règles de confinement ne sont pas assouplies pendant le ramadan Crédit Image : THOMAS COEX / AFP | Crédit Média : Jean-Mathieu Pernin | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Marie Gingault

Si vous avez un peu de temps aujourd’hui, je vous invite à taper dans le moteur de recherche d’un réseau social, "Ramadan confinement" et là, vous aurez des cas pratiques pour travailler vos fake news à la maison.

Tout est parti d’un article publié le 18 avril Le Point et intitulé "Comment le ramadan va-t-il s’articuler avec le confinement". Un article qui propose un tour de France des dispositions et s’arrête à Marseille. Le préfet de Police des Bouches-du-Rhône, Emmanuel Barbe est interviewé. Il parle des mesures de confinement, du mois de ramadan qui commence et déclare ceci, "Certes, nous ne pourrons pas éviter que les gens se rendent visite les uns les autres dans une même barre d'immeubles mais là, il s'agit d'une question de responsabilité individuelle". Et là, c'est le feu dans la prairie Twitter. 

Ça s’emballe, ça conteste, ça stigmatise. Beaucoup de messages non signés politiquement mais la plupart viennent de l’extrême droite. Ce qui choque c’est la phrase "Certes nous ne pourrons pas éviter que les gens se rendent visite les uns les autres", vue comme du laxisme à l’égard des musulmans. La préfecture de police à beau expliquer sur les réseaux sociaux que non il n’y a pas de relâchement du confinement pour le ramadan, rien n’y fait, la rumeur se propage toujours.

Confusion avec une autre information, vraie quant à elle

Si les propos du préfet de police des Bouches-du-Rhône ont été détournés, les tenants de la thèse de privilégiés musulmans pouvant respecter le ramadan d’une manière plus aéré ne désarment pas. Ils ont même trouvé un argument avec cette note interne de la police du Calvados, qui celle-ci est vrai et qui a été révélée par France 3, le week-end dernier.

À lire aussi
Les touristes désertent les restaurants français. économie
Les infos de 5h - Réouverture des restaurants : "C'est un plan de sauvetage", estime l'UMIH du Bas-Rhin

Dans cette note, le patron de la police du Calvados invite ses effectifs à ne pas "intervenir dans les quartiers à forte concentration de population suivant le ramadan, pour relever un tapage, contrôler un regroupement de personnes rassemblées après le coucher du soleil pour s’alimenter". Le ministre de l’Intérieur parle d’initiative locale incompréhensible, demande un rapport, mais les vannes sont ouvertes. 

Des cadres du Rassemblement national parle de dérogation de déconfinement, d’autres mettent en avant la note de la police normande expliquant qu’il s’agit d’une directive nationale, bref un cas particulier ne peut être considéré comme un cas national, les craintes et les incompréhensions envers l’autres sont exacerbées en ce moment, non il n’y a pas de consigne de la part du gouvernement d’assouplir le confinement. Pour le ramadan, musulman ou non, sortir sans autorisation c’est toujours 135 euros d’amende.

WhatsApp agit contre les fake news

Très critiqué depuis le début de la crise sanitaire pour ne pas faire assez contre l’épidémie d’intox qui sévit, Facebook à travers sa messagerie WhatsApp annonce avoir réduit  la propagation de fake news. Depuis début avril, vous ne pouvez envoyer de message à plus de 5 personnes, donc comme le virus avec le confinement, vous casser la chaine de fake news et selon la firme américaine ce serait 70% de messages viraux en moins. C’est efficace mais après la crise sanitaire, en sera-t-il de même ? Attention à la deuxième vague de fake news.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Coronavirus Ramadan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants