3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : La Poste a-t-elle dissimulé 24 millions de masques ?

La fédération PTT du syndicat Sud accuse La Poste d'avoir dissimulé un stock de 24,3 millions de masques à l'État et de ne pas les avoir fournis à temps aux postiers. Le groupe confirme l'existence d'un stock de masques datant de 2009 et affirme qu'une grande partie a déjà été distribuée.

La Poste (Illustration).
La Poste (Illustration). Crédit : ALLILI MOURAD/SIPA
Benjamin Hue
Benjamin Hue
et Arnaud Tousch

"Hallucinant, La Poste cache des millions de masques". Dans un communiqué publié lundi 6 avril, la fédération Sud des activités postales et des télécommunications (PTT) accuse la direction de La Poste de dissimuler pas moins de 24,3 millions de masques chirurgicaux dans l'un de ses centres d'approvisionnement en Île-de-France.  

La fédération Sud PTT a assigné la direction de La Poste en référé la semaine dernière pour évaluer les risques professionnels liés à l'épidémie et recenser les cas de contaminations parmi les 250.000 employés du groupe. Le syndicat dénonce l'insuffisance des mesures de protection prises depuis le début de la crise sanitaire alors que des agents sont exposés à des risques importants liés au Covid-19.

Dans le cadre de cette procédure, l'organisation syndicale explique à RTL avoir pris récemment connaissance d'un document (que nous avons pu consulter) dans lequel le groupe affirmait en janvier disposer de "stocks importants (486.000 paquets de 50 masques qui sont vraisemblablement encore utilisables)", soit 24,3 millions d'unités.

Selon Yann Le Merrer, membre du bureau fédéral Sud PTT contacté par RTL, la direction du groupe a assuré lors d'une réunion qui s'est tenue lundi que ces masques étaient stockés pour protéger les postiers mais qu'il ne fallait surtout pas communiquer sur ce chiffre pour qu'ils ne se fassent pas réquisitionner par l'État. "C'est étonnant car les facteurs et les guichetiers sont loin d'être équipés", s'interroge le leader syndical.

Un stock de 2009 déjà en partie distribué, selon La Poste

À lire aussi
Une femme utilise du gel hydro alcoolique (illustration) santé
Coronavirus : le prix des gels hydro-alcooliques et des masques reste encadré

Contactée par RTL, La Poste ne confirme pas le chiffre avancé par le syndicat et juge cette polémique "ridicule", arguant que ce stock de masques est un sujet partagé de longue date avec les autorités au motif de son statut d'opérateur d'importance vitale pour l'État.

Le groupe explique qu'un stock de masques chirurgicaux a bien été constitué en 2009 pour protéger les employés à l'époque de la crise de la grippe H1N1 et que la plupart d'entre eux étaient toujours utilisables début 2020. Une grande partie de ces masques aurait déjà été distribuée. 

Selon La Poste, la moitié d'entre eux a été acheminée à travers le territoire dès le début du mois de mars pour les besoins des postiers. Des masques ont été donnés le 4 mars dans les zones clusters, puis le 6 mars aux personnes présentant des symptômes, et le 11 mars aux agents exerçant des missions de service au contact des personnes fragiles face au virus. Des masques ont ensuite été proposés le 20 mars aux postiers en contact avec le public.

"Les masques arrivent au compte-gouttes", déplore de son côté Yann Le Merrer. Le membre du bureau fédéral Sud PTT affirme à RTL que des unités sont bien arrivées dans certains centres mais que tous n'ont pas été encore pourvus en raison des difficultés d'acheminement provoquées par la réorganisation du réseau dans le contexte de la crise sanitaire. "Quand on a des milliers de salariés qui exercent leur droit de retrait et des centaines de bureaux qui ferment, on n'envoie pas des masques par les circuits traditionnels".

Outre l'équipement des agents, La Poste affirme avoir également fait des dons réguliers pendant toute cette période : 1 million de masques chirurgicaux à l'AP-HP, 300.000 au ministère de l'Intérieur, 500.000 à la RATP, 510.000 au personnel d'Intermarché ainsi que des dons à destination des ARS d'Île-de-France, de Franche-Comté et du Grand Est. 

La Poste évalue les besoins des postiers à 4 millions de masques par semaine. Le groupe assure que la moitié des stocks prévus pour avril est déjà répartie sur le territoire et qu'il prépare la répartition de l'autre moitié. Des commandes ont été passées dans cette perspective.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus La Poste
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants