2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : des "classes virtuelles" pour les écoles fermées

REPORTAGE - Le coronavirus est à l'origine de la fermeture de près de 150 établissements scolaires en France. Pour faire face, des "classes virtuelles" ont été mises en place, afin d'assurer une "continuité pédagogique".

>
Coronavirus : des "classes virtuelles" pour les écoles fermées Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Générique 5
Agathe Landais
édité par Marie Gingault

L'épidémie de coronavirus à causé la fermeture d'environ 150 établissements scolaires en France. Afin d'assurer "une continuité pédagogique", le ministère de l'Éducation a mis en place des "classes virtuelles". 

Cet outil appelé "ma classe à la maison" est piloté par le CNED (Centre national d'enseignement à distance) qui est un opérateur de l'Éducation nationale. Ces "classes virtuelles" sont à disposition des établissements dont la fermeture temporaire à été actée. Ainsi, les élèves peuvent participer à leur cours, mais également avoir accès à des ressources pédagogiques pour poursuivre leur avancées dans le programme scolaire. Chaque jours, trois ou quatre heures d'activités, dans différentes matières, sont proposées aux élèves.

Sébastien est professeur de chimie au lycée Jules-Uhry de Creil dans l'Oise, l'un des foyers du coronavirus en France. Il n'a pas attendu la mise en place de ce dispositif pour proposer cette alternative à ses élèves. C'est tout seul qu'il s'est formé sur un autre logiciel, "ma cl@sse virtuelle"  qui lui permet de donner des cours a distance. Il a donné ses premiers cours mardi. Résultat, ses élèves n'ont aucun retard sur le programme

Grâce à ce système, il peut donc continuer d'enseigner à ses élèves de Terminale S. "C'est vraiment comme si on était dans une classe, sauf que le tableau est remplacé par le smartphone, la tablette ou l'écran des élèves" rapporte l'enseignant. 

Une notification sonore pour lever la main

À lire aussi
L'application de suivi de contacts StopCovid coronavirus
StopCovid est l'application la plus téléchargée en France sur iPhone et Android

Aujourd'hui, les élèves de Sébastien on accès, de chez eux, à la correction de leurs exercices sur le mouvement des planètes et des satellites. Une fois dans la "classe virtuelle", Sébastien se fait confirmer qu'il est bien entendu par ses élèves avant de commencer le cours.

Si dans cette "classe virtuelle" il n'est pas possible de lever physiquement la main, prendre la parole est tout de même possible grâce à une notification sonore qui informe le professeur. Après une heure et demi, le cours se termine et les avis sont partagés.

"C'est bien, on a le confort de la maison mais c'est petit sur le téléphone et ça fait mal aux yeux", explique une élève qui apprécie globalement le dispositif. Pour une autre, c'est tout l'inverse : "Je n'aime pas du tout, chez moi je suis tout le temps dérangée alors qu'en classe on est tranquille, on n'a pas notre entourage qui nous distrait". 

Si grâce à "ma classe à la maison", les professeurs peuvent discuter avec leurs élèves, il leur est cependant impossible de leur imposer le suivi de ce cours en ligne. Avec "ma cl@sse virtuelle", Sébastien doit quant à lui noter à chaque fin de séance, qui s'est connecté au cours et surtout qui ne s'est pas connecté... Comme un appel normal, il le transmet ensuite au CPE qui se charge de rappeler aux élèves et à leurs familles que les cours à distance, comme les cours normaux en classe, sont obligatoires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus École Internet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants