1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. COP21 : "Jamais l'humanité n'a été confrontée à un tel enjeu", explique Pascal Canfin
1 min de lecture

COP21 : "Jamais l'humanité n'a été confrontée à un tel enjeu", explique Pascal Canfin

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - Le député EELV est optimiste quant aux décisions qui découleront de la COP21. "Nous avons déjà fait la moitié du chemin", explique-t-il.

Les ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin, le 26 mars 2014, quittent l'Élysée
Les ministres écologistes Cécile Duflot et Pascal Canfin, le 26 mars 2014, quittent l'Élysée
Crédit : AFP / ALAIN JOCARD
COP21 : "Jamais l'humanité n' a été confrontée à un tel enjeu", explique Pascal Canfin
05:23
Marie-Pierre Haddad

La conférence climat qui se déroulera à Paris approche à grand pas. L'objectif est de signer que tous les pays présents signent un accord afin de préserver le climat et l'environnement. Ségolène Royal "n'imagine même pas qu'il ne puisse pas y avoir un accord". Invitée de RTL ce vendredi 30 octobre, elle reconnaît néanmoins qu'il y a "encore beaucoup de travail. Mais c'est le sprint final". 

Selon Pascal Canfin le député européen EELV, "l'ONU a analysé l'ensemble des engagements qui ont été pris jusqu'au 1er octobre par la quasi totalité des pays du monde pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre jusqu'en 2030. Ca nous met sur une trajectoire de réchauffement comprise entre 2,7 et 3,2 degrés. Si ces engagements et la COP21 n'existaient pas, nous serions sur une trajectoire d'au moins 4 degrés. Nous avons déjà fait la moitié du chemin qui nous ramène vers le seuil limite à ne pas franchir". 

Il faut que cet accord "prévoit de manière automatique, le fait que tous les cinq ans les engagements soient remis en jeu à la hausse pour nous remettre sur une bonne trajectoire. C'est l'un des enjeux majeurs de la visite de François Hollande en Chine", poursuit le député. Les pays et aussi les populations doivent s'engager. "On est face à un enjeu important et historique. Jamais l'humanité n'y a été confrontée", ajoute-t-il. Afin d'y parvenir Pascal Canfin préconise que "toutes les entreprises s'y mettent" et qu'il y ait un "accord international". Chacun doit se demander ce qu'il peut faire.  

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/