1 min de lecture Commerce

Confinement : "Les boulangers ont été au front", assure Christian Martin sur RTL

INVITÉ RTL - Après avoir travaillé pendant tout le confinement, les boulangers ont malgré tout accusé de lourdes pertes. Le vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française demande une exonération de charges d'un trimestre supplémentaire pour leur permettre de tenir financièrement.

>
Confinement : "Les boulangers ont été au front", assure Christian Martin sur RTL Crédit Image : FRED TANNEAU / AFP | Crédit Média : Vincent Parizot | Durée : | Date :
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Sarah Ugolini

Les boulangers font partie de ces commerçants qui ont continué de travailler pendant le confinement. Aujourd'hui, à l'heure du déconfinement et d'un retour à une relative normalité, "la situation des boulangers est contrastée selon la situation géographique des entreprises", selon Christian Martin, vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française.

"Globalement, dans les deux mois et demi, il y a à peu près entre 30 et 40% de chiffre d'affaires perdu", déplore le boulanger d'Aubenas, en Ardèche. Dans les zones de bureaux par exemple, "sur le pain certains arrivent à s'en sortir, mais tout ce qui est vente annexes comme la viennoiserie, le snacking et même la pâtisserie", c'est beaucoup plus compliqué. En effet, "beaucoup de gens ont acheté de la farine pour faire des pâtisseries à la maison", explique le boulanger. 

"Les centres-villes ont été particulièrement touchés. On a vu des entreprises avec près de 80% de perte de chiffre d'affaires sur les quinze derniers jours de mars et les quinze premiers jours d'avril", alerte Christian Martin. Même si les mesures du gouvernement ont permis d'"alléger un petit peu les charges des entreprises, ce qui nous inquiète c'est l'avenir", assure le vice-président de la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française. Il "craint une période estivale réduite" et que "la reprise s'étale au moins jusqu'à la fin de l'année". 

Une nouvelle exonération de charges sur trois mois

"Les boulangers ont été au front" pendant le confinement et "ont été remarquables en assurant le ravitaillement de la population", assure Christian Martin, qui demande désormais une nouvelle exonération de charges sur trois mois pour "donner un peu d'air financièrement aux entreprises". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commerce Confinement Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants