1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment surmonter le deuil d'un enfant ?
2 min de lecture

Comment surmonter le deuil d'un enfant ?

Après la perte d'un enfant, il existe des groupes de paroles et des associations pour soutenir les parents dans cette épreuve.

Une bougie éclairée (image d'illustration)
Une bougie éclairée (image d'illustration)
Crédit : Jarl Schmidt / Unsplash
INÉDIT - "Parlons Encore" : Le deuil d'un enfant
00:10:19
La fille de Franck est décédée il y a 3 ans
00:30:53
Caroline Dublanche & Capucine Trollion

Dans Parlons-Nous du 29 septembre, Franck s'est confié sur la mort de sa fille Romy. Il y a 3 ans, la jeune femme de 19 ans est décédée dans un accident de voiture. Au cours de l'émission, Franck a expliqué qu'il "allait mieux". 

"Les parents ne sont pas là pour enterrer leur enfant. Leur enfant doit leur survivre. Il y a quelque chose d'inimaginable. Et ce qui est très difficile, c'est de redonner du sens à sa vie après un tel drame", explique Caroline Dublanche dans ce nouvel épisode de Parlons Encore. "C'est un cauchemar qui est réel et qui dure. Et certains parents d'ailleurs, peuvent avoir l'impression de devenir fous (...) certains parents ont des idées suicidaires, mais dans le but de retrouver leur enfant", souligne Caroline Dublanche. 

Face à cette perte si douloureuse, tous les parents ne réagissent pas de la même manière "parce que c'est lié d'abord à l'histoire personnelle de chacun des parents et puis à la relation que le parent avait avec l'enfant", ajoute la psychologue de Parlons-Nous.

Il existe des groupes de paroles pour les parents endeuillés

Il existe des groupes de paroles de parents endeuillés pour parler et se sentir soutenus dans cette épreuve. "Il est vrai que l'effet de groupe apporte quelque chose de plus, parce que le fait de partager avec d'autres parents cette douleur indicible, cela crée un sentiment d'appartenance, un sentiment que là, on est vraiment compris et parfois plus que par un professionnel", précise Caroline Dublanche. 

Consulter un groupe de paroles peut se faire "dans un second ou un troisième temps" du deuil. Cela ne se fait pas forcément tout de suite, car lorsqu'on est dans une souffrance aussi aiguë, "on n'a pas la capacité d'écouter les autres". "Mais, les groupes de paroles ont vraiment une utilité importante", renchérit Caroline Dublanche.

Paul Delair termine cet épisode de Parlons Encore en donnant les noms de certaines associations qui viennent en aide aux parents endeuillés : la Fédération Européenne Vivre Son DeuilEmpreintesApprivoiser l'AbsenceAssociation Jonathan Pierres Vivantes.

Pour contacter l'équipe de "Parlons-Nous" :

Si vous souhaitez vous aussi vous confier à Caroline Dublanche :

- appelez-nous au 09.69.39.10.11 (numéro non-surtaxé) 
- envoyez-nous votre numéro de téléphone par SMS au 64900 code RTL ( 35cts/sms )
- écrivez-nous par mail sur parlonsnous@rtl.fr
- rejoignez-nous sur notre page Facebook

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire