1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment se protéger des particules fines ?
2 min de lecture

Comment se protéger des particules fines ?

La pollution aux particules fines envahit à nouveau la capitale. Quelques conseils pour s'en prémunir.

La Tour Eiffel cachée dans le nuage de pollution, le 18 mars 2015 à Paris
La Tour Eiffel cachée dans le nuage de pollution, le 18 mars 2015 à Paris
Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau

En raison d'un nouvel épisode de pollution aux particules fines à Paris la préfecture de police a annoncé ce mercredi après-midi une diminution de la vitesse de 20 km/h sur les routes d'Île de France jeudi. La Mairie a par ailleurs annoncé un deuxième jour de stationnement gratuit dans la capitale. Des mesures d'urgence prises en raison d'un seuil élevé de pollution aux particules fines, estimé mercredi à 77 microgrammes  par m3 alors que le seuil d'alerte est fixé lui à 80 microgrammes par m3. 
Quelles sont les personnes les plus concernées ? Les personnes âgées, les bébés, les asthmatiques et les cardiaques. Mais pour le docteur Pierrick Hordé, "il ne faut pas oublier non plus les personnes allergiques, d'autant qu'en ce moment, les pollens arrivent. La conjonction de la pollution aux particules fines et des allergies aux pollens entraînent des effets plus nocifs pour les patients et peut même déclencher de l'asthme chez eux", a -t-il déclaré à 20minutes

La qualité de l'air le vendredi 20 mars 2015
La qualité de l'air le vendredi 20 mars 2015
Crédit : Capture d'écran / PREVAIR
La qualité de l'air le vendredi 20 mars 2015
La qualité de l'air le samedi 21 mars 2015
La qualité de l'air le vendredi 20 mars 2015 Crédits : Capture d'écran / PREVAIR
La qualité de l'air le samedi 21 mars 2015 Crédits : Capture d'écran / PREVAIR
1/1

Limiter ses déplacements en voiture

Les particules fines étant liées notamment aux moteurs diesel, il est fortement conseillé de limiter les déplacements en voiture, notamment pour les courts trajets. Surtout que l'habitacle d'un véhicule est l'un des endroits où l'on respire le plus de particules. Et ce, deux fois plus qu'un piéton en moyenne. 

Si votre voiture vous est indispensable, adaptez votre comportement. N'ouvrez pas les fenêtres et surtout réduisez votre vitesse et adopter une conduite plus douce. Les freinages et les accélérations accentuent le rejet de polluants. 

Éviter de faire du sport

Les efforts soutenus en plein air sont fortement déconseillés. L'exposition aux particules fines est décuplée lors de séances de sport. Au repos, un adulte inspire et expire entre 6 et 10 litres d'air par minutes. Des chiffres qui grimpent à 200 litres lors de l'effort. Si vous ne pouvez vous en passer, il est préférable de privilégier les heures les moins chaudes de la journée et s'éloigner au maximum des axes routiers. Lors d'un footing, d'une balade ou d'une sortie avec les enfants, il est donc préférable de s'orienter vers les parcs et espaces verts. 

À lire aussi

Il est cependant inutile de s'équiper d'un masque ou de rester cloîtrer chez soi. "Ceux qui pensent se protéger avec un petit masque en papier, comme l'on voit souvent sur les photos des résidents chinois exposés à des taux de pollution, ne ménagent que leur conscience", a déclaré le docteur Nhân Pham-Thi, pneumo-allergo-pédiatre à L'Obs avant d'expliquer que "les particules qui atteignent les bronches mesurent 10 micromètres et les plus petites vont encore plus loin. À moins de 0,1 micromètre, elles passent dans le sang et se répandent dans tout l'organisme". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/