1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Comment la France a repris des couleurs aux mondiaux d'athlétisme de Londres
1 min de lecture

Comment la France a repris des couleurs aux mondiaux d'athlétisme de Londres

REPLAY - ÉCLAIRAGE - Le champion français Pierre-Ambroise Bosse a su profiter du forfait du maître David Rudisha pour remporter l'or. Renaud Lavillenie a, lui, décroché le bronze.

Renaud Lavillenie est arrivé à la troisième place du podium du saut à la perche mardi 8 août à Londres
Renaud Lavillenie est arrivé à la troisième place du podium du saut à la perche mardi 8 août à Londres
Crédit : Adrian DENNIS / AFP
Comment la France a repris des couleurs aux mondiaux d'athlétisme de Londres
06:29
Comment la France a repris des couleurs aux mondiaux d'athlétisme de Londres
06:32
La rédaction de RTL & Jérôme Florin

Quatre jours sans la moindre médaille et puis mardi soir, le compteur s'est débloqué. Médaille d'or pour Pierre-Ambroise Bosse sur 800m et le bronze pour Renaud Lavillenie. Bosse a fait une course incroyable. Alors qu'il est tout derrière, il accélère, prend la tête qu'il ne lâche plus.

On dirait qu'il est poussé par une force indestructible. Il semble même surpris à la fin, comme s'il ne réalisait pas son exploit. "Il a couru d'une façon magistrale", résume ainsi Alain Blondel, consultant RTL pour les mondiaux de Londres. Il faut préciser que le champion français a aussi bénéficier de l'absence du maître du 800m, David Rudisha, qui a déclaré forfait. 

Du côté de Renaud Lavillenie qui a décroché le bronze, c'est une légère déception. C'est sa 5e médaille mondiale, mais il n'a jamais décroché l'or. "Toute toute petite déception, nuance encore Alain Blondel. Renaud a été blessé pratiquement toute la saison, il avait vraiment du mal à sauter ces dernières semaines, donc c'était un peu inespéré cette médaille de bronze".

Ces médailles comme les arbres qui cachent la forêt ?

À 7 ans des JO à Paris, le nombre de médailles remportées d'ici là aux mondiaux peut inquiéter. "La réserve de l'élite française n'est pas énorme", confirme Alain Blondel. Selon lui, il y a "du travail à faire pour que ces garçons ne soient pas les arbres qui cachent la forêt mais les leaders d'une équipe avec un énorme potentiel". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/