1 min de lecture Emploi

Comment fonctionne le contrôle renforcé des chômeurs

ÉCLAIRAGE - À partir de ce lundi 28 septembre, Pôle emploi renforce le contrôle des demandeurs d'emploi dans trois régions. Le dispositif sera étendu à toute la France d'ici à la mi-novembre.

Un agence Pôle Emploi (illustration).
Un agence Pôle Emploi (illustration). Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
Eleanor Douet
Eléanor Douet

C'est un dispositif qui va concerner 180.000 demandeurs d'emploi. À partir de ce lundi 28 septembre, Pôle emploi met en place un renforcement du contrôle des demandeurs d'emploi. L'agence veut s'occuper des chômeurs qu'elle juge peu actifs dans leurs recherches d'emploi et ceux qui manquent de méthodes dans leurs démarches. Des offres ne seraient donc pas pourvues, entraînant une hausse du chômage et laissant certains demandeurs d'emploi s'enfermer dans le chômage de longue durée.

Comment ça fonctionne ?

Le contrôle se déroule en trois étapes. Le contrôleur vérifie d'abord les démarches du demandeur d'emploi : nombre de CV envoyés, réponses obtenues, inscription en intérim... En cas de doute, il demande des pièces complémentaires au chômeur, le questionne et le dirige sur la pertinence de ses recherches. Mais si le demandeur continue à négliger ses recherches, ça sera la sanction : 15 jours de radiation pour le premier manquement. Six mois s'il se répète. Le chômeur radié pourra introduire un "recours" auprès du directeur d'agence puis devant le tribunal administratif et/ou le médiateur Pôle emploi. 

La généralisation à partir de la mi-octobre

Le dispositif est lancé ce lundi dans trois régions : Franche-Comté, Poitou-Charentes et PACA. Elles étaient jusqu'ici seulement expérimentatrices. Les contrôles seront généralisés sur tout le territoire d'ici à la mi-novembre. Ce sont 200 agents qui vont être mobilisés pour un dispositif qui vise 180.000 chômeurs par an. À partir d'aujourd'hui, contrôle et accompagnement du demandeur d'emploi sont dissociés alors qu'ils étaient confiés au même agent jusqu'à maintenant. 

Quels sont les effets attendus ?

Pôle emploi se défend de toute tentative de manipulation des chiffres du chômage. "Non, ce n'est pas ça qui va faire baisser le chômage", affirme-t-on du côté de l'organisme, qui affirme qu'il n'y a aucune volonté de "stigmatiser" les demandeurs d'emploi mais plutôt de les "redynamiser". Le contrôle est donc "essentiellement destiné à ceux qui manquent de méthode, qui font une recherche active mais la font mal et risquent, à cause de ça, de basculer dans le chômage de longue durée", insiste-t-on.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emploi Chômage Pôle emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants