1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Colmar :18 mois avec sursis pour avoir cultivé 300 plants de cannabis
1 min de lecture

Colmar :18 mois avec sursis pour avoir cultivé 300 plants de cannabis

Un homme qui possédait plus de 300 pieds de cannabis a écopé de 18 mois de prison avec sursis à Colmar.

Les Etats voisins ont porté plainte jeudi contre le Colorado, accusant sa légalisation du cannabis. (illustration)
Les Etats voisins ont porté plainte jeudi contre le Colorado, accusant sa légalisation du cannabis. (illustration)
Crédit : AFP / Miguel ROJO
La rédaction numérique de RTL & AFP

Un homme de 33 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 2.000 euros d'amende vendredi au tribunal correctionnel de Colmar pour avoir cultivé à son domicile plus de 300 plants de cannabis.

Le prévenu, jugé en comparution immédiate, avait été interpellé lundi à son domicile à Andolsheim (Haut-Rhin) en possession de 317 plants dont 209 fraîchement coupés, soit 2,8 kilos de feuilles de cannabis.

Reconnu coupable de production de stupéfiants, l'homme a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve et 2.000 euros d'amende.

Deux ans d'emprisonnement et 20.000 euros d'amende ont été requis par le parquet qui demandait une peine de "sévérité relative".

J'ai été dépassé par l'ampleur de l'odeur de la plantation

Le prévenu
À lire aussi

"C'était une culture de grande envergure" a fait remarquer le président du tribunal à l'audience vendredi.

"J'ai complètement perdu pied", a répondu le prévenu à la barre qui se définit comme un consommateur et entendait faire "face à ses responsabilités". "J'ai été dépassé par l'ampleur de l'odeur" de la plantation, a-t-il reconnu.

Sur ses motivations, cet homme a argué qu'il souhaitait se constituer un stock avant de réaliser des travaux dans sa maison, sans plus de détails sur ses motivations.

Devant le tribunal, le trentenaire a nié que le fruit de sa plantation ait été destiné à la revente.

La plantation occupait un étage entier de la maison

Ce n'est pas "un trafiquant, mais l'archétype de la victime de la drogue", a estimé son avocat.

Lors de son interpellation lundi, les gendarmes avaient découvert une plantation qui occupait "un étage entier" de la maison du suspect. Le lieu était notamment équipé de tentes, de lampes à sodium, et d'un système de ventilation.

L'ensemble de la production et du matériel a été saisi. Les gendarmes avaient repéré la maison dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants.

Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, il s'agissait de l'une des plus importantes saisies de cannabis cultivé en intérieur jamais réalisées en France.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.