1 min de lecture Collision TGV-TER

Collision TGV-TER près de Pau : des rats à l’origine du défaut d’isolement des fils

Le problème de signalisation à l’origine de la collision entre un TGV et un TER près de Pau aurait été causé par des rats qui ont rongé les fils électriques, selon "France Bleu Béarn".

Un rat (image d'illustration)
Un rat (image d'illustration)
Héloïse Leussier
Héloïse Leussier
Journaliste RTL

On sait à présent que le conducteur du TER qui a percuté un TGV près de Pau le 17 juillet, faisant 40 blessés, n’est pas responsable de l’accident. C’est un défaut d’isolement de fils électriques qui a fait passer un feu au vert au mauvais moment. 

Les fils auraient été rongés par des rats, indique la SNCF ans son rapport publié samedi 26 juillet, confirmant une information dévoilée plus tôt dans la journée par France Bleu Béarn.

La SNCF fait état de "l’action de rongeurs sur les gaines d’isolement des câbles" combiné à deux autres événements : des fils situés en bout de chaîne électrique et la mise en contact de deux fils, problable à cause d'une vibration ou de la mise sous tension de fils voisins.

Des traces de rongeurs ont été repérés à proximité du feu de signalisation défectueux, laissant penser que ce sont ces rats qui ont grignoté les fils électriques. 

Le rapport de la SNCF attendu

Le circuit électrique en question se trouvait à l'intérieur d'une guérite dite de cantonnement, qui a été révisée jeudi. Avant le 10 août, 3.000 guérites de cantonnement qui n'ont pas été vues depuis le début de l'année vont être révisées. 

À lire aussi
Le chemin de fer entre Millas et Saint-feliu-d'Avallas, le 16 décembre 2017 alors que les gendarmes français et les employés de la SNCF enquêtent au passage à niveau. collision TGV-TER
Le journal de 18h : Millas, les 5 collégiens blessés sont sortis de réanimation

Le 17 juillet dernier, la collision entre le TER et le TGV qui reliait Tarbes à Paris à 18 km à l'ouest de Pau a fait 40 blessés, dont 4 graves. Treize personnes avaient été hospitalisées et une seule restait encore à l'hôpital vendredi.

Le rapport interne de la SNCF, en cours de finalisation, sera publié dans les jours qui viennent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Collision TGV-TER Accident Trains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants