1 min de lecture Saint-Malo

Collégien blessé à Saint-Malo : "Les policiers m’ont attrapé à deux et m’ont éjecté", raconte le jeune Rian

TÉMOIGNAGE - Le jeune garçon, scolarisé en troisième, est revenu sur la charge des policiers qui a blessé onze élèves jeudi 2 juin aux abords d'un collège de Saint-Malo.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Collégien blessé à Saint-Malo Les policiers m'ont attrapé à deux et puis ils m'ont éjecté, raconte le jeune Rian Crédit Image : Patrice Gabard / RTL | Crédit Média : Patrice Gabard | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard et Ludovic Galtier

Trois collégiens, scolarisés en sixième et en troisième, ont été blessés par les forces de l'ordre jeudi 2 juin à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine), en marge d'une protestation contre la fermeture annoncée de l'établissement. Victime d’une luxation du poignet, Rian Huet, élève de troisième, a quitté l’hôpital dans l'après-midi du 2 juin. Le bras gauche prisonnier d’une attelle, il est toujours sous le choc après cet assaut lancé par une dizaine de policiers alors qu’il manifestait pacifiquement et en chantant avec d’autres élèves, des parents et aussi des enseignants pour défendre son collège.

"Il y avait les policiers, et puis à un moment, ils sont intervenus et ont commencé à pousser tout le monde et tout le monde paniquait. Il y avait des cris, des pleurs. J’ai voulu protéger les élèves de sixième. Du coup, je me suis mis devant eux et puis les policiers m’ont attrapé à deux et m’ont éjecté, ils m’ont lancé. En me lançant, mon poignet a craqué. Ça ne se fait pas de la part de la police de faire comme ça parce ce que, déjà, on est des enfants. Ils ont plus de force que nous et ils nous poussaient, ils tapaient… C’est triste !"

Diane, sa mère, dénonce une violence inadmissible et totalement inappropriée. Elle n’entend pas en rester là et va déposer plainte. "Je ne comprends pas, moi qui dis toujours, avec tout ce qu’il se passe, qu’il faut respecter la police, c’est les forces de l’ordre, ils ne font que leur métier… Quand on voit ce qu’ils ont fait ce matin (jeudi 2 juin, ndlr), non, ce n’est pas possible, c’est inacceptable. Là, ils ont été vraiment trop loin." Dans un communiqué, le maire de Saint-Malo, Claude Renoult, déplore cet état de fait et demande "des explications sur cette intervention sans concertation préalable".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Saint-Malo Policiers Collège
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants