1 min de lecture Coeur artificiel

Coeur artificiel Carmat : le 4e patient greffé est mort

Le quatrième patient greffé du cœur artificiel Carmat est mort de complications médicales, jeudi 21 janvier, sans que la prothèse ne soit impliquée dans son décès.

Un coeur artificiel fabriqué par Carmat, à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, ici le 21 décembre 2013.
Un coeur artificiel fabriqué par Carmat, à l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, ici le 21 décembre 2013. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Quelques semaines après le décès du troisième patient, la quatrième personne greffée d'un cœur artificiel Carmat est décédée de complications médicales liée à son état critique pré et post opératoire. La société a annoncé que sa prothèse n'était encore une fois pas impliquée dans la mort du patient, survenue dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 janvier 2016. 

"Nous avons réalisé une implantation sur un patient en phase terminale de son insuffisance cardiaque. L'implantation s'est déroulée tout à fait convenablement et la prothèse a donné toute satisfaction tout au long de son fonctionnement. Le patient est décédé de complications médicales non liées à la prothèse", a ainsi fait savoir le professeur Pascal Leprince chef du service de l'institut de cardiologie à l'hôpital de la Pitié-Salpétrière, dans un communiqué. 

Le premier patient, greffé en décembre 2013 ainsi que le second, greffé en septembre 2014, étaient décédés suite à une "micro-fuite de la zone sang vers le liquide d'actionnement de la prothèse" qui avait engendré un dysfonctionnement mécanique. Le troisième patient, qui comme le second avait pu rentrer chez lui, était décédé en raison d'une insuffisance rénale chronique qui n'était pas en rapport avec la prothèse. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coeur artificiel Carmat Médecine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants